Voir le PDF
Commander

Résidences du Parc (25/2257)

Résidences - Locatifs
Yverdon-les-Bains
Résidences du Parc

SITUATION / PROGRAMME

Un parc au centre Ville. À quelques minutes de la Place Pestalozzi à Yverdon-les-Bains, le Parc Piguet, une parcelle de 12’000 m2, a l’avantage de pouvoir bénéficier de la proximité du centre Ville, des écoles et des commerces, tout en étant situé dans une zone de verdure où règne la tranquillité. Une situation exceptionnelle, qui a inspiré les concepteurs de cet édifice longiligne, s’étendant sur plus de 110 mètres le long de la Rue du Valentin. Cette disposition permet de conserver un maximum de dégagement côté parc, intégrant harmonieusement les résidences dans leur environnement.
Au cœur d’un site historique romain, la construction a été considérablement ralentie par les oppositions communales, par les fouilles archéologiques et par la présence d’eau dans le sous-sol. La persévérance était donc une qualité requise pour aboutir au permis de construire en 2011, après 5 ans de procédures, conclues par une décision du TF.

Les vestiges archéologiques découverts lors du terrassement, deux ponts en bois, des aménagements de berges et une pirogue datant de l’âge du Fer, ont ensuite freiné les travaux durant 2 ans supplémentaires. Le 2ème sous-sol, niveau abritant les techniques et caves, se trouve en dessous du niveau de la nappe phréatique.
Il a donc fallu créer une “cuve blanche” étanche et lester le bâtiment, qui flotte ainsi comme un navire à quai. Une fois les sous-sols réalisés, le gros-oeuvre a été très rapidement mené (6 mois seulement) grâce au système de préfabrication des murs de façades, comprenant en une pièce le parement extérieur en pierre reconstituée, 16 cm d’isolation et un doublage intérieur de 18 cm. La construction est surmontée d’une charpente bois et d’une couverture en tuile, imposé par le règlement communal.   

Les bâtiments, de 3 étages sur rez plus attique, comprennent 6 entrées côté rue, chacune desservant 10 appartements. Une rampe permet d’accéder au parking souterrain, où l’on trouve des boxes simples ou doubles et des places de parc disposées près des ascenseurs. Tous les logements sont destinés à la vente en PPE et sont répartis du 21/2 pièces au 51/2 pièces, tous traversants Est-Ouest. En attique, des duplex de haut standing de 130 et 185 m2 bénéficient de vastes terrasses, alors que les appartements du rez-de-chaussée disposent d’un jardin privatif clôturé. Les grands balcons des étages s’ouvrent sur le Parc Piguet, réaménagé par la Ville. 

PROJET

Des façades rythmées par les décrochements. Jeux de volumes, balcons profonds, jardins privatifs, attique en retrait, la silhouette moderne et élégante des “Résidences du Parc” s’intègre parfaitement dans la ville.  

Les matériaux nobles utilisés en façade et le rythme des décrochements sur la Rue du Valentin confèrent à l’ensemble des lignes sobres et épurées, pour une intervention résolument contemporaine. L’aménagement intérieur est intelligemment agencé et personnalisé pour chaque acquéreur. Les cuisines sont ouvertes sur le vaste séjour dont les baies vitrées révèlent des points de vue magnifiques sur le parc verdoyant.

Les détails de finitions sont particulièrement soignés et répondent à un haut niveau d’exigence. Des hauteurs sous plafonds supérieure au standard, une isolation thermique et phonique renforcée, des caves à vins climatisées, des niches éclairées et tablettes dans les salles d’eau, des colonnes individuelles de lave-linge et sèche-linge, des dressings équipés dans les suites parentales, visiophones et digicodes, complètent l’équipement. Sensibles au respect du développement durable, les concepteurs ont décidé de réaliser les immeubles selon un standard proche de Minergie, sans recourir à la ventilation double flux.
Les bâtiments sont ainsi équipés de triple-vitrages et d’une aspiration silencieuse de l’air vicié dans les salles de bains.

Un chauffage au sol à basse température a été installé et la production de chaleur est assurée par des chaudières à gaz couplées à des panneaux solaires.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF