Voir le PDF
Commander

La Rochette (28/2619)

Rénovations | Résidences - Locatifs
Longirod
La Rochette

HISTOIRE/SITUATION

Un grand paysage pour les petits. Situé au pied du Jura vaudois, Longirod compte moins d’un demi-millier d’habitants. À près de neuf cent mètres d’altitude, le village s’ouvre sur un paysage aux reliefs arrondis, aux champs tranquilles et aux bois entretenus. Cette douceur profite aux élèves du canton de Genève qui, lors de sorties annuelles,s’installent à “La Rochette”, une ferme construite
au 19ème siècle à l’écart des habitations et transformée en colonie de vacances. Le concept pédagogique invite les petits citadins à se familiariser avec le milieu campagnard, à découvrir les activités de la ferme et à apprécier les produits du terroir. Entre forêts épaisses, terrains cultivés et sentiers de terre, cet environnement permet un éveil à la nature. Il apparaît également comme idéal pour renforcer l’apprentissage de la vie en commun.

Malgré d’importantes modifications effectuées au fil du temps, l’édifice composé de deux corps en « L » conserve son vocabulaire traditionnel, avec toiture à deux pans et demi-croupes, fenêtres à partitions et volets, consoles d’avant-toit. Mais des années de bons et loyaux services ont épuisé la vénérable bâtisse. Après une longue fermeture, l’heure est venue d’offrir une nouvelle vie au lieu.

PROGRAMME/PROJET

Maintenir l’esprit. En plus de l’indispensable rénovation des éléments vétustes, le nouveau programme entend reconfigurer les espaces et simplifier les distributions. La priorité est donnée à la vingtaine de chambrées, dorénavant accessibles par de larges couloirs et situées à proximité de WC-douche clairs et spacieux.

Au rez-de-chaussée et jouxtant un agréable réfectoire donnant au Sud, une cuisine professionnelle moderne répond aux ambitions d’accueil et d’hébergement du lieu. Sous une toiture entièrement refaite en tuile traditionnelle, une charpente neuve reprend le système porteur d’origine.

Ces interventions cachent d’importants travaux techniques. Outre une mise aux normes de sécurité (détection incendie, hauteur de garde-corps, etc.), le bâtiment a vu se modernise la totalité de son système de chauffage, de sanitaire, de ventilation et d’électricité. Le réseau de canalisations a subi un sérieux travail d’assainissement et un chauffage par le sol équipe désormais l’ensemble du bâtiment. L’amélioration du bilan énergétique passe par l’installation de capteurs solaires en toiture et la pose de menuiseries neuves aux verres isolants performants. Elle comprend également une intervention plutôt audacieuse pour une construction ancienne : la mise en place d’une isolation périphérique sur l’enveloppe extérieure. Aussi inattendue soit-elle, cette option parvient heureusement à éviter toute banalisation des façades en maintenant la trace des éléments caractéristiques qui la composent. Les volets sont ainsi toujours présents, les encadrements de
fenêtres et les avant-toits restent marqués, les platebandes et les virevents n’ont pas subis d’épaississement fâcheux.

L’ensemble de ces travaux n’a donc pas trahi l’esprit du site. Rénovée et modernisée, la nouvelle “Rochette” conserve une image traditionnelle adaptée à son environnement rural encore très préservé. Un indéniable succès pour un lieu destiné à sensibiliser les jeunes aux beautés de la nature.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF