Voir le PDF
Commander

Rue Saint-Martin 9-11 (29/2788)

Lausanne
Rue Saint-Martin 9-11

HISTORIQUE/SITUATION

Au droit du Pont Bessières, à Lausanne, un complexe, datant de la seconde moitié du siècle dernier, est composé d’une tour de sept à huit niveaux, en fonction de la déclivité du terrain et d’une aile nord plus basse. Propriété d’une caisse de pensions, il abrite des locaux administratifs, notamment les bureaux d’un groupe de presse, dans les niveaux supérieurs, et, dans les étages inférieurs, des lieux destinés au commerce, à la restauration et à l’animation nocturne.

PROGRAMME

L’essentiel du projet visait à une amélioration thermique d’un ensemble représentant un volume de 28 000 mètres cubes. Il portait essentiellement sur l’enveloppe extérieure, façades, toiture et fenêtres.

RÉALISATION

La toiture du complexe comportait une première isolation qui a été maintenue mais solidement complétée pour améliorer son efficacité. Au niveau des façades, la réfection a été totale avec mise en place d’une isolation périphérique et le remplacement de tous les ouvrants, soit 1 500 mètres carrés de fenêtres.

MESURES PARTICULIÈRES

Situé en pleine zone urbaine, présentant des accès à deux niveaux très différents – rue Saint-Martin et Pont Bessières – le chantier était difficile car il ne présentait pas de place d’entreposage. La fermeture d’une rédaction a permis de dégager le volume nécessaire au dépôt du matériel pendant les travaux.

Une autre difficulté majeure s’est présentée avec le remplacement des fenêtres. L’entourage des anciennes était isolé avec de l’amiante. La partie supérieure, ouvrante, a pu être dégagée et traitée dans un lieu adéquat. La partie inférieure, fixe, a nécessité l’isolation de chaque embrasure
pendant la dépose.

DÉFIS

Opérer des transformations dans un bâtiment occupé génère à tout coup des nuisances. Dans ce cas, l’essentiel portait sur l’enveloppe et représentait moins d’emprise sur les habitants. Pourtant, le changement des fenêtres ne pouvait que les affecter. Une bonne collaboration a permis un travail sans anicroche.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF