Voir le PDF
Commander

Résidence Boissonnet 96 (26/2363)

Résidences - Locatifs
Lausanne
Résidence Boissonnet 96

HISTORIQUE / SITUATION

Le squash remplacé par des logements. Entre le chemin Louis-Boissonnet et le bois de Sauvabelin, au pied de la colline du même nom, un nouveau projet de logements est érigé à la place d’un squash, sur une parcelle étroite, peu lumineuse et orientée Est-Ouest.

Le travail architectural effectué pour illuminer le bâtiment, malgré l’exposition peu favorable, a été réfléchi et optimisé. Implanté de manière à tirer parti des caractéristiques du site: forme de la parcelle, forte déclivité, alignements des constructions et réglementations contraignantes, le bâtiment présente une volumétrie dynamique, en dialogue avec le bâti et la forêt environnants. La forme hexagonale du bâtiment permet de suivre la courbe de la route, de respecter les contraintes d’alignements et de répondre au programme de manière simple et rationnelle. 

PROGRAMME / PROJET

Une façade aux tons de vert acidulé. Selon le souhait du maître de l’ouvrage, la construction abrite des logements locatifs répartis en 16 studios et six 21/2 pièces. Les architectes ont ambitionné une construction colorée qui égaie le lieu et marque les esprits.
Un plan d’étage type, développé pour chaque niveau, engendre une répartition logique des appartements. Escalier, murs et plafonds sont réalisés en béton apparent. Les chapes des sols sont poncées et vernies. La cage d’escalier, qui reprend la géométrie hexagonale du bâtiment, offre un espace de distribution verticale généreux. Le garde-corps en plâtre est sculptural et cinématique. Son traitement aux couleurs anthracite et vert acide apporte luminosité et contemporanéité, tout en rappelant les tons de la façade extérieure. Les étages sont clairs et structurés et se composent chacun de 4 studios situés du côté route et d’un deux pièces orienté sud.

La toiture est réalisée en béton et coulée en pente. Ses pans sont recouverts de tôle-losange. Deux logements à la typologie caractéristique des appartements sous-combles viennent compléter le programme des étages. Le toit accueille également des panneaux solaires pour le préchauffage de l’eau sanitaire.

Un jeu d’encadrement anime la façade en intégrant les fenêtres et les loggias. Toutes les ouvertures sont traitées par des portes-fenêtres. Un prolongement sur l’extérieur est créé et offre l’idée de “balcon” au studio. Les trois teintes de crépi aux couleurs acidulées offrent au site une nouvelle identité.
En raison de la proximité des transports publics, un parking extérieur de 11 places est installé sur des dallettes de gazon. La mobilité douce est favorisée grâce au local vélo spacieux.

Les appartements étant plutôt réservés aux couples sans enfants et aux célibataires, la traditionnelle place de jeux a été remplacée par des espaces de rencontre et de partage.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF