Voir le PDF
Commander

Plaine 29 (26/2386)

Transformations intérieures | Rénovations
Yverdon-les-Bains
Plaine 29

HISTORIQUE / SITUATION

Une page d’histoire se tourne en ville. La Plaine 29, située au cœur d’Yverdon-les-Bains, est bien connue des Yverdonnois. En effet, l’immeuble qui date du début du XIXème siècle, abritait depuis la fin des années 50 le cinéma Capitole et l’Ecusson vaudois, un hôtel-restaurant emblématique de la rue. Ces deux établissements ayant cessé leur activité, le bâtiment connait une nouvelle affectation. Désormais, la bâtisse, entièrement rénovée, abrite une succursale de la Banque Migros et trois grands appartements en PPE.

La situation est privilégiée, puisque le bâtiment, protégé, se trouve dans une des plus belles rues d’Yverdon au cœur de la cité vaudoise. Les commerces, les transports publics ainsi que les écoles se trouvent à proximité et facilitent la vie des propriétaires.

PROGRAMME

Un point d’honneur à créer des appartements traversants. Au rez-de-chaussée, des locaux bruts de 360 m2 ont été livrés à la Banque Migros. Cette dernière a aménagé ses locaux conformément à la ligne corporate très précise, définissant les matériaux et les espaces à créer pour assurer la visibilité de la marque.
Au-dessus, trois appartements de 170 m2 disposent chacun d’un étage. Tous trois ont un programme similaire. Une cage d’escalier centrale distribue les entrées et un ascenseur permet d’accéder directement à chaque habitation.

Il y a une grande pièce à vivre côté rue avec une pièce adjacente, qui peut faire office de bureau ou d’extension du séjour. Le noyau central comprend la grande cuisine avec un garde-manger et les pièces d’eau. Côté cour, on accède à deux chambres qui constituent la partie nuit de l’appartement. Les deux pièces sont séparées par l’espace salle-à-manger qui s’ouvre sur un large balcon.

L’appartement du premier étage a le privilège d’une grande terrasse de 115 m2, les deux autres logements ont de grands balcons. Les espaces extérieurs bénéficient de l’environnement très calme des jardins existants côté cour.

Le fait que les appartements soient traversants permet d’obtenir un apport de lumière naturelle intéressant, malgré la profondeur importante du bâtiment. La reconstruction de la façade côté cour a permis de créer des ouvertures relativement grandes.

PROJET

Vider entièrement un volume entre deux immeubles existants. Un des points forts du projet a résidé dans l’intégration de ce programme entre des bâtiments à caractère historique.

Alors qu’une transformation légère était initialement prévue, le projet s’est finalement tourné vers une rénovation lourde. Seule la façade protégée côté rue a été gardée et entièrement ravalée. Il a donc fallu étayer pour protéger les habitations de part et d’autre.
Des renforts provisoires ont été installés au moment de vider le volume, afin d’assurer la stabilité des bâtiments voisins.

La grosse difficulté a consisté à vider le volume. Au fur et à mesure de l’avancement des travaux, les nouvelles dalles venaient remplacer les étayages. Comme le chantier se déroulait au centre-ville, il n’y avait que peu d’espace pour les constructeurs et un accès limité.

L’ancien volume dans lequel se trouvait la salle de cinéma a été détruit pour permettre d’harmoniser l’ensemble du bâti.
Au niveau des toitures, il a fallu ajouter deux pans de toit durant le développement du projet, ce qui a permis d’y installer des capteurs solaires. La configuration particulière de cette toiture a permis la mise en place de ces éléments techniques, sans péjorer l’aspect des toitures visibles depuis la rue de la Plaine.

Avec cette création, les locaux techniques ont pris place dans les combles. Le petit sous-sol existant, nécessitant une intervention trop lourde en rapport avec les avantages de son exploitation, a été supprimé dans la phase d’exécution. 

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF