Voir le PDF
Commander

Haldimand 17 (26/2388)

Rénovations
Lausanne
Haldimand 17

SITUATION / PROGRAMME

Bâtiment historique et situation centrale. Construit vers 1865, l’immeuble est recensé pour son intérêt historique. Situé au centre de Lausanne, il fait face à la Tour Bel-Air, marquant l’angle de la place, à l’amorce de la rue Haldimand. Il se compose de 5 étages et d’une façade “arrondie” à 5 facettes. Au fil des années, il a fait l’objet de plusieurs transformations pour abriter aujourd’hui uniquement des bureaux et principalement l’Agence Générale du Léman de la CSS Assurance.

Les travaux de transformation et de rénovation ont porté sur les éléments suivants: isolation de la toiture, rénovation des fenêtres, des vitrines, des stores, sécurisation des façades en pierre pour l’extérieur, ainsi que la rénovation des installations CVSE, modernisation de l’ascenseur et transformations du sous-sol et des bureaux de la zone CSS pour l’intérieur. Un important travail a été entrepris afin de respecter les normes de protection incendie actuelles et pour l’accès aux personnes à mobilité réduite. Ces mises à jour ont été réfléchies et discutées avec la Ville de Lausanne pour trouver des solutions architecturales en adéquation avec le bâtiment protégé. L’opération s’est déroulée en 6 mois seulement, tout en maintenant l’activité des bureaux pendant les travaux. Avec pour cadre extérieur un lieu extrêmement fréquenté au centre ville, des mesures particulières ont été prises concernant la sécurité des tiers (piétons, bus, voitures, taxis, services d’urgence) de même que pour les livraisons de matériaux dans un espace exigu. 

PROJET

Composer avec les interventions passées. La direction architecturale durant la phase de construction s’est concentrée sur une critique objective du projet de rénovation, orientée “solution” et optimisation de la redistribution des locaux en fonction des besoins du Maître de l’Ouvrage. Le gros-œuvre n’a pratiquement pas été touché. Seul un escalier a été condamné au profit de nouveaux sanitaires et de surfaces de rangement. L’ascenseur a été prolongé jusqu’au sous-sol, nécessitant un travail en sous-œuvre. Les façades en pierre ont été rénovées et sécurisées, sur la base d’un rapport établi par des ingénieurs spécialistes.
Elles se composent de plusieurs types de pierre: molasse dans la cour arrière, bardage en calcaire de Pouillenay posé sur l’ancienne façade en molasse dans les années 70 et soubassement en calcaire du Jura pour la partie avant.

La toiture a été isolée, puis refaite et de nouvelles fenêtres, composées de triple vitrage, viennent compléter l’enveloppe du bâtiment afin de répondre aux exigences actuelles. Au rez-de-chaussée, les vitrines et la marquise d’entrée sont également remplacées.
A l’intérieur, le volume général et les anciennes typologies sont globalement maintenus, même si plusieurs locaux sont redistribués.

L’essentiel des travaux s’est porté sur la transformation et rénovation des bureaux, l’actualisation des installations CVSE, de plusieurs sanitaires et le changement de la chaudière à mazout au profit du gaz de ville.

La rénovation de l’ascenseur a permis de le doter d’une nouvelle cabine qui peut accueillir une chaise roulante, malgré la contrainte de place dictée par la trémie d’escalier existante.

Les nombreuses transformations antérieures et la composition hétéroclite des dalles (mix entre dalles en bois, en béton, plusieurs niveaux de faux-plafond en plâtre, en métal ou en bois) et des murs (briques, bois, plâtre, moellons) ont compliqué les travaux, de la planification à l’exécution, et nécessité la recherche de solutions, passant par l’épuration des éléments obsolètes. 

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF