Voir le PDF
Commander

Résidence Champel-Colline (23/2089)

Résidences - Locatifs
Champel
Résidence Champel-Colline

SITUATION / CONCEPT

Un quartier verdoyant à proximité du centre-ville, traversé par l’Arve. Le quartier de Champel, perché sur une colline à proximité de Genève, jouit d’une situation privilégiée grâce à ses nombreux espaces verts et la proximité du centre-ville.

Dans ce cadre exclusif et calme, un immeuble résidentiel de cinq appartements destiné à la vente en PPE a été construit. La proximité des transports publics, des commerces et écoles accentue encore l’attractivité de sa situation géographique, sans oublier la vue dégagée sur le Salève.

Construction de haut standing, l’immeuble propose en son rez inférieur un premier appartement réparti en duplex. Au rez supérieur, un deuxième appartement jouxte le duplex. La totalité du premier étage est réservé à un troisième appartement, tandis que le deuxième niveau est divisé en deux logements dont un bénéficie d’une terrasse en toiture. Un parking souterrain de douze places est à disposition de l’ensemble de la PPE.

PROJET

Des espaces généreux pour un maximum de lumière naturelle. La façade a été réalisée entièrement en éléments préfabriqués, avec des fenêtres en bois-métal. De configuration classique, un soin particulier a été porté à la luminosité naturelle des appartements. Les façades possèdent de nombreuses ouvertures accentuées au niveau des séjours par de généreux balcons aux garde-corps en verre transparent. Pour renforcer le confort des acquéreurs, un ascenseur central permet d’accéder directement à certains appartements.

L’appartement du rez inférieur en duplex jouit d’une terrasse-jardin sur deux côtés, tandis qu’un des appartements du dernier étage possède un accès à la terrasse en toiture. Son pourtour est agrémenté de bacs à fleurs et arbustes. Une cuisinette y a également été aménagée.

L’ensemble de la construction est labellisée Minergie avec la présence de panneaux solaires pour chauffer l’eau chaude sanitaire. Le chauffage des logements se fait au gaz. Quant au renouvellement de l’air, il est assuré par un puits canadien qui consiste à faire passer une partie de l’air neuf de renouvellement par des tuyaux enterrés dans le sol à une profondeur variant entre un à deux mètres avant que l’air ne pénètre dans les logements. En hiver, à cette profondeur, le sol est plus chaud que la température extérieure.
L’air froid prélevé à l’extérieur est donc préchauffé lors de son passage dans les tuyaux. En été, le sol est, à l’inverse, plus froid que la température extérieure.

Ce puits va utiliser la fraîcheur relative du sol pour tempérer l’air entrant dans les appartements.
Pour la préparation du terrain, des travaux spéciaux ont été réalisés car le terrain est en forte pente.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF