Voir le PDF
Commander

Biopôle 5 -SE-B (29/2823)

Banque - Administration - Commerce
Epalinges
Biopôle 5 -SE-B

SITUATION / HISTORIQUE

Créé en 2004, le parc scientifique Biopôle – 1 200 postes de travail répartis sur plusieurs
bâtiments – se situe juste au-dessus de la sortie d’autoroute A9 de Lausanne-Vennes, à proximité immédiate du CHUV. Ce campus qui met directement en lien les entreprises et les universités a franchi une nouvelle étape en accueillant le « Biopôle 5 », un édifice de 9 100 mètres carrés de surface de plancher implanté sur la commune d’Epalinges. Entre 300 et 500 emplois supplémentaires devraient être créés à terme grâce à ce nouvel outil, rebaptisé SE-B, lequel intègre le premier incubateur du canton de Vaud dédié aux sciences de la vie. Le StartLab en question met à la disposition d’une dizaine de start-up 700 mètres carrés de laboratoires entièrement équipés et 300 mètres carrés de bureaux partagés.

Fruit d’un partenariat entre Retraites Populaires et Biopôle SA, le nouveau bâtiment SE-B a d’ores et déjà séduit plusieurs entreprises actives dans les biotechnologies,à l’exemple de Glenmark, Unilabs ou Abionic, cette dernière ayant développé un dispositif permettant le dépistage ultrarapide d’un risque de septicémie.

PROGRAMME

La nouvelle construction de la route de la Corniche 5 a été conçu par le bureau d’architecture de Doris Wälchli et Ueli Brauen, déjà à l’origine du bâtiment voisin, le SE-A. Il adopte d’ailleurs la même configuration en forme de Z et le même principe d’ouverture venant percer généreusement
le rez-de-chaussée. Aucune communication n’a été aménagée entre ces deux volumes, mais la possibilité d’en créer une dans le futur – au niveau du sous-sol– n’est pas écartée. Les trois traitements différenciés du béton, par polissage, sablage ou lavage, aboutissent à des finitions plus ou moins foncées et à des textures plus ou moins lisses. Ces différences de granulométrie donnent un effet particulier au bâtiment. À noter, le travail d’orfèvre réalisé sur ces éléments de façade en préfabriqué, histoire de donner l’impression que le bâtiment SE-B avait été construit simultanément avec le SE-A, de cinq ans son aîné. Les aménagements extérieurs n’ont pas été oubliés. On relèvera l’accent mis sur les espaces verts et la présence d’une allée bétonnée au Nord. Les 53 places de parc extérieures, provisoires, seront remplacées à terme par un parking souterrain.

RÉALISATION

Le SE-B comprend cinq niveaux,dont un semi-enterré où est logé le StartLab. La partie arrière du bâtiment est enterrée pour rattraper la différence de niveau – le terrain est en légère pente – et la deuxième partie est de « plain-pied ». Les façades sont constituées d’éléments porteurs préfabriqués sur mesure en forme de L. Ce nouvel édifice présente une structure assez simple. Au niveau des plateaux, le système de poteaux-dalles dessine une trame de 7,5 mètres sur 7,5, le noyau interne offrant une grande souplesse des espaces, notamment par le jeu des cloisons disposées selon les besoins du locataire. Cette solution permet de profiter au maximum des mètres carrés disponibles, au
centre pour les laboratoires (jusqu’à 500 kg/m2 de contrainte au sol) et en façade pour les
bureaux. Profitant d’une hauteur sous-plafond de 3,40 mètres, les volumes intérieurs sont spécialement adaptés à l’installation de laboratoires. Mises en valeur par des couleurs vives, les cages d’escaliers héritent de garde-corps métallique et d’un éclairage LED intégré. Deux puits de lumière naturelle ont été créés au sein de ce bâtiment équipé de monte-charges permettant aux différents laboratoires d’acheminer leur matériel respectif. Un réseau dissocié pour le traitement pH des eaux usées a été installé avant que celles-ci ne soient rejetées dans les canalisations. Enfin,
un système monobloc de ventilation assure le renouvellement d’air toutes les heures.

PARTICULARITÉS

Parfaitement maîtrisé, le planning extrêmement serré – 15 mois entre le démarrage des travaux et la livraison simultanée du StartLab et de l’ensemble du bâtiment - constituait l’un des enjeux majeurs de ce chantier. On mentionnera encore la reprise en sous-oeuvre du bâtiment SE-A et la création d’une paroi berlinoise le long du chemin des Boveresses. Par ailleurs, la présence d’ammonium dans le sol a
nécessité une opération de dépollution en amont.

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE

Labellisé Minergie,le bâtiment SE-B est équipé de panneaux solaires photovoltaïques et il bénéficie d’une isolation en polystyrène expansé moulé de 18 centimètres en panneaux sandwich. Il est relié au réseau de chauffage à distance de la ville de Lausanne, en l’occurrence la centrale chaleur-force de Pierre-de-Plan. Chauffage et rafraîchissement sont assurés par un système de dalles actives au
plafond. Le triple vitrage fixe participe également au confort thermique des locataires, des panneaux
suspendus garantissant une parfaite isolation acoustique.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF