Voir le PDF
Commander

aQUABASILEA (/10104F)

Culture - Sports - Loisirs | Hôtellerie - Tourisme
Basel
aQUABASILEA

SITUATION / HISTORIQUE

La place industrielle de Pratteln près de Bâle est en passe de devenir une région dédiée aux services. Des entreprises connues comme Schindler par exemple se sont retirées, d’autres s’y sont implantées. A l’emplacement de l’ancienne entreprise Henkel, fabricant de la fameuse lessive Persil, le grand projet aQUABASILEA s’est ouvert en 2010. Ce complexe unique en son genre réunit un immense espace baignade, un hôtel quatre étoiles, des surfaces commerciales et une tour de bureaux de 45 mètres.

A seulement huit minutes de la ville de Bâle, aQUABASILEA jouit d’un emplacement stratégique. Il bénéficie en effet de l’autoroute toute proche et d’un service de navette au départ de la gare de Pratteln.

Grâce à cette très bonne accessibilité, aQUABASILEA attire un large public. 2500 personnes en moyenne visitent chaque jour le parc aquatique aux portes de Bâle.

ARCHITECTURE

Le projet crée un univers en soi, « une pièce à vivre à l’échelle urbaine », selon les termes de l’architecte Justus Dahinden. Considéré comme l’un des principaux représentants de l’architecture d’après-guerre, le professeur émérite s’est intéressé au projet aQUABASILEA dès les années 90.

Séduisante, son idée possède un caractère sacral: à aQUABASILEA, l’expérience bain est directement associée à la sensation du visiteur lorsqu’il séjourne sous la coupole, un sentiment renforcé par la forme architecturale. Cette coupole de 160 mètres de diamètre a pour mission de procurer un sentiment de sécurité.

Le coeur du projet est constitué d’un hall d’attraction de forme ronde, isolé du reste de l’environnement par les autres bâtiments du complexe et par une levée de terre vers le sud. L’architecte a accordé beaucoup d’attention à la mise en scène de cette approche. Avant d’entrer dans le bâtiment, le visiteur qui se dirige vers l’eau gravit un podium auquel Justus Dahinden attribue le « caractère d’une scène ». Puis suit la descente vers le monde aquatique - le grand espace. Ce dernier est réparti en plusieurs « univers », comprend plusieurs niveaux, ainsi que des zones intérieures et extérieures.

En contre-bas de l’espace central, une voûte rétrécissante tapissée de photographies et habillée de rochers tessinois rappelle la vallée de la Verzasca. En son milieu, un canal bouillonnant serpente vers la vallée. A l’extrêmité du plafond est suspendu un héliostat qui rayonne la nuit d’une lumière magique, annonciatrice des plaisirs promis au visiteur.

En annexe de l’espace principal, le visiteur pénètre dans l’espace sauna: à l’abri des regards, il s’articule autour d’une petite cour intérieure, non accessible.

DEFIS TECHNIQUES

La construction d’aQUABASILEA a nécessité 36 000 m3 de béton et 4000 tonnes d’acier. La construction en bois composée de poutres en treillis et en caisson soudé, assemblées selon un agencement radial, a constitué l’un des nombreux défis à relever.

Dans l’espace ludique, des chevrons incurvés permettent de surmonter des portées de plus de 70 mètres sans piliers. Le grand cercle repose sur quatre piliers en bois avec une coupe transversale à forme conique. Le bois utilisé représente un volume total de 1200 m3 et provient entièrement des forêts suisses.

Les 5500 m2 de l’espace bain sont recouverts de pierre naturelle provenant de la vallée de Poschiavo dans les Grisons.

La Direction des Travaux a dû surmonter certaines difficultés particulières. Par exemple, l’élaboration d’un concept de sécurité complexe étant donné que le bâtiment se situe entre des entreprises chimiques et une voie ferroviaire fortement fréquentée par le transport de fret.

La coordination des travaux a posé de hautes exigences: au total une trentaine de bureaux de planification et 250 entreprises représentant 2500 travailleurs ont participé à la construction.

Pendant les périodes de pointe, près de 500 personnes par jour travaillaient simultanément sur le chantier. Durant la phase de construction, le budget mensuel de matériaux s’élevait à près de 10 millions de francs.

ASSAINISSEMENT DU SITE

La direction des travaux était également chargée de procéder à la démolition écologique du site de production de Henkel, de faire sauter l’ancien haut fourneau et d’assainir le site contaminé.

DÉVELOPPEMENT DURABLE

En matière de développement durable, le projet aQUABASILEA est exemplaire. Le centre de loisir dispose d’un mode de chauffage écologique grâce à la récupération de la chaleur d’un site de production situé à proximité. Pour cela, il a fallu creuser un tunnel de 80 mètres de long passant en-dessous de la voie ferrée très fréquentée des CFF. Cet ingénieux système de récupération de la chaleur permet de couvrer 90 % des besoins de chauffage de aQUABASILEA et d’économiser 900 000 litres par an.

Autre contribution au développement durable: L’installation de panneaux photovoltaïques sur le toit de l’hôtel. Cette surface de 1000 m2 environ fournit l’électricité annuelle pour 50 logements. L’intégralité de l’énergie produite est revendue au réseau d’électricité public, et décomptée. Ce concept énergétique moderne de l’aQUABASILEA a fortement contribué à l’obtention du label « Cité de l’énergie » par la commune de Pratteln.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF