Voir le PDF
Commander

Les Jardins de Saint-Roch (28/2679)

Résidences - Locatifs | Banque - Administration - Commerce
Yverdon-Les-Bains
Les Jardins de Saint-Roch

SITUATION

Emplacement privilégié. Le secteur de ville St-Roch/Haldimand, vaste de plus de 2 ha, était occupé par d’anciens locaux et dépôts d’entreprises locales depuis lors relocalisées. Bénéficiant d’une situation urbaine centralisée et attractive à deux pas du centre-ville, de la gare et du lac, d’un commun accord, la Ville et les propriétaires du secteur mirent sur pied en 2008 un concours d’urbanisme et d’architecture pour réfléchir au potentiel remarquable de
valorisation de cette zone. En dépit des fortes contraintes environnementales sur sa périphérie ferroviaire et routière, cette réflexion devait mener à une démonstration de densification qualitative.

Dès 2009, le lauréat du concours d’architecture et d’urbanisme développait un plan de quartier pour fixer non seulement le nouveau cadre réglementaire mais aussi prévoir un certain nombre de mesures quant à la densification et la qualité générale de la réalisation à venir, jetant pour la commune, les prémices des futurs développements du quartier Gare - Lac. Le développement architectural put démarrer dès l’adoption du plan de quartier à fin 2012, avec un permis de construire délivré en 2014 et une fin des travaux, deux ans plus tard, en 2016.

PROGRAMME

292 logements. Le plan de quartier exigeait une répartition de 70 à 80 % de logements pour 20 à 30 % d’activités. Au final, ce sont ~78 % de surfaces de planchers de logement et ~22 % affectés à diverses activités : commerces, bureaux, institutions à caractère social, principalement situés au rez-de-chaussée et qui, tous, fonctionnent comme activateurs de la vie urbaine. L’hébergement se répartit en 83 studios pour étudiants, 2 une-pièce, 92 deux-pièces, 91 trois pièces, 24 quatre-pièces.

PROJET

Créer un coeur de quartier. Le concept de base consiste à imbriquer deux îlots urbains, composés de quatre lots bâtis qui font la transition entre la ville et la partie déjà construite de la rue. Il exclut toute circulation automobile, rejetée en périphérie mais réserve deux grands espaces publics et une placette urbaine. Cette solution permet de créer un coeur de quartier protégé des bruits et des nuisances, assure une densification en affirmant un caractère urbain marqué, agrémente l’ensemble de cheminements
piétonniers et de zones de rencontre qui facilitent les contacts sociaux. La typologie des logements répond à des critères qui favorisent les espaces de vie et le confort en fonction de leur localisation sur le site: l’obligation d’appartements mono-orientés côté voies CFF, souci de privilégier les appartements traversants avec une orientation Est-Ouest, ainsi que les logements d’angle avec une orientation double. Les appartements en attique jouissent d’un dégagement tout à la fois sur la ville, le lac et le Jura.

RÉALISATION

Favoriser le contact. La construction se compose pour l’essentiel de murs béton isolés périphériquement, sauf pour les façades orientées sur les espaces intérieurs: cours et parc. Ces façades qui profitent de terrasses et de loggias
sont traitées en façades rideaux avec une alternance de vitrages et de bardages métalliques qui privilégient un contact très ouvert sur les espaces verts.

En périphérie arrière des îlots, un seul modèle d’ouvertures rectangulaires multiplié et placé de façon différenciée
est utilisé à l’animation des longues façades et personnalisent les fonctions intérieures des espaces, soulignant ainsi le rapport entre intérieur et extérieur. Un jeu de couleurs étudié dans le sens de tonalités minérales à connotations terreuses participe aussi à l’animation du nouveau quartier.

TECHNIQUE

Energie solaire. En toiture des bâtiments, des panneaux solaires thermiques permettent d’assurer cinquante pour cent des besoins annuels en production d’eau chaude sanitaire de l’entier du quartier. Une ventilation simple flux est réalisée par des monoblocs avec récupération de chaleur. Le chauffage est assuré par deux chaudières à gaz installées dans une station principale. La distribution de chaleur se fait par des sous-stations implantées dans chaque immeuble.

AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS

Convivialité. En plus d’une placette urbaine, le quartier est doté de deux grands espaces publics, une cour minérale et un vaste parc arborisé en pleine terre: les essences peuvent ainsi atteindre un plein développement. Les cheminements
d’accès depuis la ville sont composés de plaques de béton coulé alors que le coeur des espaces publics est réalisé en matériau perméable et souple.

Le dessin des cheminements a été étudié pour être agréable aux piétons mais également pour offrir une belle composition depuis les étages qui les surplombent. Le mobilier urbain invite à la convivialité et la place de jeux pour les enfants, dont les fonds sont revêtus de caoutchouc, offre un appareillage ludique et coloré. L’aménagement est complété par des parcs à vélos, couverts ou ouverts, dont une station publique de vélos située à l’entrée, côté ville.

PARTICULARITÉS ET DÉFIS

Enjeux techniques. Pour limiter les sources de nuisances liées à la circulation automobile ou ferroviaire, les balconnets situés sur les rues de l’Industrie et Haldimand sont conçus pour servir de tampons acoustiques. Les façades et cages d’escalier qui longent les voies ferrées ont été traitées de manière ignifuge et le parking souterrain situé en parallèle des voies est équipé de telle sorte qu’on puisse le rendre hermétiquement clos en cas de besoin.

Les défis principaux rencontrés par les responsables du chantier tiennent à la proximité du lac et à l’ancienne utilisation des lieux. Des travaux de dépollution importants ont été entrepris et ont exigé un suivi permanent.

La nappe phréatique du lac de Neuchâtel est située très près du niveau du terrain naturel. Plus de six cents pieux ont été réalisés pour assurer les fondations des bâtiments et un système de pompage, associé à des bacs de traitement des eaux a été installé durant la totalité du terrassement et le début du gros-oeuvre.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF