Voir le PDF
Commander

Résidence du Midi (29/2763)

Résidences - Locatifs
Roche
Résidence du Midi

HISTORIQUE/SITUATION

Le Projet des Résidences du Midi, à Roche, comprend quarante-quatre logements en PPE répartis dans quatre immeubles mitoyens. Un parking souterrain commun vient compléter cette réalisation jouissant d’un environnement calme et verdoyant, proche d’une zone sportive et de détente. L’implantation de cette résidence a été pensée de manière à prévoir le maximum de logements orientés Sud/Sud-Ouest, en direction des Dents-du-Midi. Ce qui a d’ailleurs inspiré le nom de ce projet idéalement situé entre Villeneuve et Aigle. Le paisible village de Roche, abrité au pied de l’extrémité Sud-Est de la chaîne du Mont d’Arvel, est relié à un réseau de transports publics facilement accessible.

CONCEPT ARCHITECTURAL

En l’absence d’un plan de quartier, les concepteurs se sont appuyés sur le règlement de la zone village de Roche, lequel prévoit notamment les toitures deux pans, la hauteur à la corniche et le nombre de niveaux. Les quatre bâtiments sont disposés en forme de U et laissent entrevoir une cour centrale. On retrouve au sous-sol un parking de cinquante-neuf places, les locaux techniques, les caves et l’abri PC de cent soixante places. Les logements sont tous identiques du rez-de-chaussée au 2ème étage.

Les façades principales de deux des bâtiments offrent une vue idyllique sur les Dents-du-Midi. Outre l’implantation, dictée notamment par la forme de la parcelle, l’originalité du projet réside dans l’absence de parties communes intérieures. Une distribution horizontale plutôt que verticale, l’accès aux logements s’opérant directement par des coursives extérieures placées côté cour et côté montagne. Deux cages d’escaliers et deux ascenseurs extérieurs ont été prévus pour desservir les cinq niveaux des différents bâtiments, du sous-sol aux combles. Cette option choisie par l’architecte a pour principal avantage de gagner de la surface habitable, en faisant l’économie d’un grand nombre de cages d’escaliers.

Les immeubles héritent d’une charpente bois traditionnelle recouverte de tuiles plates « Vaudaire cannelée » de couleur anthracite. Les avant-toits sont recouverts de peinture blanche, tandis que les façades sont dotées d’une isolation périphérique de 18 centimètre d’épaisseur – on relève aussi une isolation en laine minérale incombustible RF1 au niveau des coursives. Un crépi de couleur blanche habille les quatre bâtiments, donnant une belle unité à l’ensemble.

La structure de l’ouvrage est en béton armé, des câbles de précontrainte ont également été utilisé dans la dalle du sous-sol. Le niveau particulièrement haut de la nappe phréatique dans le sous-sol de Roche a incité les concepteurs à opter pour un système de cuve blanche / béton étanche, assurant l’étanchéité du sous-sol.

USAGE

Les quatre bâtiments A à D sont composés respectivement de quatre, huit, vingt et douze logements allant du 2,5 pièces de 60 mètres carrés au 4,5 pièces de 90 mètres carrés en passant par un 3,5 pièces de 70 mètres carrés. Les logements du rez-de-chaussée possèdent une terrasse avec jardin, ceux situés au 1er et au 2ème étages bénéficient d’un balcon de 8 mètres carrés avec un garde-corps à barreaudage. Tous les logements disposent d’un chauffage au sol et sont équipés de carrelage dans les cuisines, séjours, salles de bain et WC (avec ventilation simple flux), ainsi que de parquet dans les chambres. Les murs crépis ou peints sont au choix de l’acquéreur. Enfin, les hottes de cuisine avec extraction bénéficient de sorties en toiture. Outre les plantations de graminées et d’arbustes, on mentionnera au chapitre des aménagements extérieurs, la présence de gazon dans les jardins recouvrant
la dalle parking, ainsi que des dallettes.

PARTICULARITÉS

Parmi les contraintes qui se sont présentées à l’Entreprise générale Edifea, citons le manque de place à disposition sur le chantier et les murs du sous-sol construits à 20 centimètres de la limite de propriété ! La grue a été placée au centre du complexe, dans la cour. En raison de la mauvaise qualité du sol (dépôt alluvionnaire typique de la plaine du Rhône), le radier du sous-sol repose sur cent vingt pieux forés de 15 à 30 mètres de longueur. Des pieux réalisés depuis le niveau du terrain naturel, avant terrassement, car la portance du fond de fouille après terrassement n’aurait pas été suffisante. Une fois ce dernier exécuté, il a été procédé au recépage desdits pieux. De par la présence de la nappe phréatique, dont le niveau se situe à moins d’un mètre au-dessous du sol, un rideau de palplanches a dû être mis en place sur tout le pourtour du chantier, afin de limiter les venues d’eau lors des travaux de terrassement.

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE

Les bâtiments de la Résidence du Midi sont reliés à un réseau de chauffage à distance alimenté par des énergies renouvelables. Régie par le Groupe E Celsius, cette station de chauffage à bois située à proximité de la station d’épuration de la commune, distribue plusieurs bâtiments, de Roche à Villeneuve.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF