Voir le PDF
Commander

Villa Pérouge 83 (25/2310)

Résidences - Locatifs
La Tour-de-Peilz
Villa Pérouge 83

SITUATION / CONCEPT

Une villa contemporaine épousant la pente du terrain. Au nord-est du territoire communal de La Tour-de-Peilz, une parcelle située dans une zone de faible densité imposant des bâtiments bas.

À l’origine, le site composé de deux biens-fonds a fait l’objet d’un remaniement afin d’obtenir trois parcelles distinctes avec le projet d’y implanter trois villas en palier, suivant la pente douce et régulière du terrain. Cette construction, sobre et contemporaine, la plus en aval du terrain, se compose d’un étage sur rez et propose 132 m2 par niveau. Le rez-de-chaussée est dévolu à la zone de jour, avec une cuisine ouverte sur le séjour, chambre-bureau, sanitaire, le tout en lien direct avec la terrasse. À l’étage, on trouve trois chambres à coucher  reliées à une salle de bain commune, ainsi que la chambre principale avec dressing et salle de bain privative.

Le sous-sol abrite les locaux techniques, une cave à vin, une buanderie ainsi qu’un local fitness. L’accès à la villa se fait par l’arrière, côté nord. À l’intérieur, les circulations se font par un large couloir parallèle à la façade nord-est.

Une dépendance, partiellement enterrée naturellement, complète la construction et permet le parcage de 2 véhicules.

PROJET

Une large baie vitrée s’ouvrant sur le paysage tel un tableau. La villa familiale se distingue d’une part par un emboitement de cubes et d’autre part, au moyen de larges ouvertures rythmées ainsi que par une baie vitrée de neuf mètres dans le séjour qui s’ouvre en large perspective sur la terrasse-jardin. La lumière pénètre ainsi sur toute la profondeur de l’habitat. La notion d’ouverture est également accentuée par l’organisation intérieure des espaces dont la totalité du volume dédiée à la partie jour est ouverte.

Les circulations intérieures ont été soigneusement travaillées avec notamment la matérialisation de l’escalier qui devient un objet à part entière, telle une sculpture qui habille l’espace, tout en transparence. Spécialement dessiné par l’architecte, sa forme, droite à deux volées à crémaillères se distingue principalement par le choix des matériaux retenus. Sa structure est en béton préfabriqué noir teinté dans la masse. Sa balustrade a été modelée dans une tôle d’acier perforée au laser, dans le style moucharabieh, puis traitée et cirée. Les matériaux intérieurs, d’une grande sobriété, ont également été minutieusement choisis et leur pose soignée s’agissant tant de parquet, de carrelage ou de chape teintée cirée. Les murs porteurs sont en béton propre apparent alors que les cloisons et les plafonds ont reçu une finition en peinture mate, diffusant encore plus subtilement la lumière naturelle.
La menuiserie intérieure a été particulièrement étudiée, aussi bien pour les portes que les armoires, avec des cadres et des portes affleurées aux parois, le tout revêtu d’un émail giclé au pistolet, ce qui confère aux parois un contraste mat et brillant. Quant au toit, il est revêtu d’une couverture en tuiles mécaniques de teinte anthracite qui repose sur une charpente à quatre pans de faible inclinaison donnant ainsi l’impression d’une toiture plate en regard du concept des acrotères. L’ensemble du volume est chauffé par le biais d’une pompe à chaleur, équipée de sondes géothermiques, qui diffusent la chaleur par les sols dans toutes les pièces. En toiture, plusieurs panneaux solaires participent à la production d’eau chaude sanitaire.
Les aménagements extérieurs offrent un cadre soigné et calme avec une grande terrasse orientée sud. La matérialisation, végétale et minérale, allie granit, gravier, gazon et graminées multiples. Deux places de parc extérieures sont implantées le long d’un large mur de soutènement au Nord alors qu’à l’Est, une dépendance semi-enterrée abrite un garage pour deux véhicules.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF