Voir le PDF
Commander

Budron A5 (25/2287)

Banque - Administration - Commerce
Le Mont-sur-Lausanne
Budron A5

HISTORIQUE / SITUATION

Une des dernières parcelles encore disponibles. La zone industrielle En Budron au Mont-sur-Lausanne se trouve à proximité d’une sortie d’autoroute, mais également à dix minutes en voiture du centre-ville de la capitale vaudoise. Datant des années ’70, cette zone se caractérise par des constructions d’aspect et d’activités très hétéroclites. Le bâtiment “Budron A5” qui propose des surfaces destinées aux activités tertiaires est implanté sur une des dernières parcelles encore disponibles de ce site industriel. À l’origine, un seul client s’était intéressé à cet emplacement pour y créer les locaux de sa société. 

Le projet architectural a alors démarré et une fois le permis de construire obtenu, le projet a été vendu à un fonds de placement immobilier. Par la suite, trois entreprises supplémentaires se sont installées dans le bâtiment.

PROGRAMME

Une distribution généreuse des espaces. Posé sur un parking souterrain de 86 places, le bâtiment affiche une forme carrée qui s’articule autour d’un patio à partir du premier étage. 

Les bureaux traversants bénéficient ainsi de lumière naturelle. L’entrée principale se fait par un couvert supporté par des colonnes en béton en forme de V. Cette entrée s’ouvre sur un grand hall desservant les diverses entités grâce à trois cages d’escaliers et autant d’ascenseurs. Les accès aux ascenseurs sont contrôlés par badge et individualisés selon les entreprises. Une cage d’escaliers privative dessert l’une d’entre elles active dans le domaine de la haute technologie et qui reçoit une clientèle venant du monde entier. Le rez-de-chaussée abrite également divers bureaux et locaux de stockage. Le bâtiment s’élève ensuite sur deux niveaux avec des espaces modulables en fonction des besoins des diverses sociétés. A l’extérieur, une quarantaine de places de parc s’articulent autour du bâtiment.

PROJET

Le patio, élément phare du projet. La volonté des architectes était de se démarquer d’un bâtiment industriel classique en lui donnant un autre caractère architectural. Plusieurs éléments ont été soignés pour y parvenir comme le traitement des façades dont les matériaux apportent un effet novateur. Quant au concept du patio accessible à l’ensemble des collaborateurs, il amène vie et lumière du jour à l’intérieur des espaces de travail. Les façades mettent en avant deux concepts. Un premier a été pensé dans l’optique de maximiser l’aspect énergétique en favorisant les énergies renouvelables. Des panneaux en bois aggloméré qui résistent aux intempéries et traités pour ne pas vieillir viennent s’accrocher à une structure horizontale et verticale porteuse en béton. Les éléments de revêtements de façades ont été réalisés en atelier et préfabriqués sur des trames de 8.20 mètres de haut, soit deux étages et sur 2.40 de longueur, correspondant à un module plein et vitré. Ces éléments structurels sont composées de charpente bois. Cette manière de procéder a demandé un travail de précision lors de l’élaboration des plans, de la planification et pour la coordination de la pose.

Des parements en aluminium s’affichent en éléments horizontaux pour marquer les dalles. Tandis que les panneaux en bois, posés à la verticale, donnent le rythme de la façade. À chaque étage, les panneaux ont été décalés pour accentuer la dynamique de la façade et éviter une image trop industrielle. Un revêtement en moucharabieh métallique ponctue certaines trames de la façade, là où sont positionnées les cages d’escaliers. Sur la façade sud, un élément couleur aluminium sort du bâtiment. Telle une boîte qui vient se coller contre la façade, il casse et redynamise le mouvement du bâtiment qui joue alors avec des vides et des pleins.

Le patio, créé au premier étage du bâtiment, est un véritable poumon d’oxygène pour l’ensemble des collaborateurs. Si chaque entreprise possède sa propre cafétéria, l’espace en plein air est commun. Il fonctionne comme un lieu d’échanges et de rencontres où du mobilier urbain a été installé avec une trentaine de places assises. Depuis le patio, des éclairages zénithaux amènent de la lumière naturelle au rez-de-chaussée. Au sol, un dallage signale les circulations et les endroits où l’on peut se tenir. Le reste de la surface arbore des parties gravillonnées avec des graminées, des arbustes et trois arbres majeurs. Cet espace de détente oscille entre un monde végétal et minéral. Les bureaux traversant qui s’articulent autour du patio, jouissent tous d’une lumière du jour naturelle. 

Sur ces façades, un jeu de couleurs a été imaginé sur les montants verticaux de certaines fenêtres. Le thème de la verticalité réapparaît et apporte par la même occasion une touche de gaieté grâce à un dégradé de couleurs partant du rouge au jaune. 

À l’intérieur du bâtiment, les cages d’escaliers sont éclairées par la lumière du jour atténuée par les éléments en moucharabieh qui créent une lumière diffuse, évitant de plonger directement sur ces espaces de circulations verticales. Les parois des locaux sont en partie mobiles afin de faciliter les besoins des entreprises. Comme plusieurs bureaux sont configurés en open space, un important travail phonique a été réalisé sur les matériaux utilisés. Autour du bâtiment, les aménagements extérieurs sont en grande partie végétalisés ou en pavés-verdure pour les places de parc. Onze arbres majeurs ont aussi été plantés afin de prolonger la végétation de la parcelle située en bordure de zone agricole. 

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF