Voir le PDF
Commander

L'Atelier (29/2836)

Constructions diverses
Plan-les-Ouates
L'Atelier

Ateliers – Laboratoires – Stockage - Bureaux high-tech

SITUATION/HISTORIQUE   

Il aura fallu moins de six mois pour que Concordo SA, en sa qualité de développeur immobilier, reprenne en mains ce projet d’envergure et mette en place un montage financier permettant de démarrer enfin ce chantier. Baptisé L’Atelier, ce nouvel ensemble composé de trois entités est dédié aux PME artisanales et industrielles. Implanté à proximité de l’entrée de l’autoroute A1, au coeur du quartier high-tech de Genève, à Plan-les-Ouates, il côtoie des enseignes prestigieuses, à l’exemple de Rolex, Clarins ou Patek Philippe. Un emplacement qui assure aux entreprises locataires une visibilité de premier ordre. Losinger Marazzi SA, par ailleurs Entreprise Générale sur ce projet, a installé son nouveau siège au 6e étage.

PROGRAMME

La forme en L de L’Atelier épouse fidèlement les limites de cette parcelle perpendiculaire à la route de Saint-Julien.

De verre, de béton et d’une ampleur rare, la nouvelle construction se caractérise par sa finesse. Rythmée et massive, elle marque la zone industrielle de Plan-les Ouates de son empreinte, par ses événements architecturaux forts, illustrés par des entrées majestueuses et des bandes lumineuses verticales et horizontales. Un décrochement vertical rythme sa façade principale – une terrasse a d’ailleurs été aménagée sur le toit d’une partie de L’Atelier.

Fondus dans une même structure, mais néanmoins clairement identifiables, les trois bâtiments A, B et C totalisent plus de 67 000 mètres carrés de surface brute de plancher. Exclusivement destiné aux activités high-tech, le C, dont la tête se situe en bordure de la route de Saint-Julien, diffère des deux autres par sa légèreté. Ses six niveaux, entièrement vitrés, sont soulignés par des panneaux de béton hautes performances de couleur blanche. Panneaux que l’on retrouve sur les étages supérieurs des bâtiments A et B, ces derniers héritant d’une enveloppe de verre émaillé, respectivement de couleur anthracite et grise. Le rez-de-chaussée des bâtiments A et B accueille divers commerces et showrooms. L’entrée principale du bâtiment B, aménagée dans un esprit industriel, se veut un espace d’accueil, de rencontre et de convivialité. Le complexe dispose côté Champ-Blanchod d’un large quai de déchargement pour les camions (quatre de front) et d’une zone de transbordement pour les fourgons et camionnettes au sous-sol. La distribution intérieure est assurée par des monte-charges et des ascenseurs.

Le parking occupe les six demi-niveaux de sous-sol.

USAGE

L’ensemble offre une mixité de programmes inédite par ses infrastructures et sa modularité. Chaque entreprise locataire peut aménager ses bureaux, ses zones de production, de laboratoire et de stockage sur un seul plateau. Les surfaces d’ateliers sont proposées avec une résine au sol, tandis que les murs, plafonds et allèges sont peints en blanc.            Les espaces high-tech sont équipés de faux-planchers recouverts de dalles de moquette et de luminaires encastrés. Une grande importance a été accordée à la polyvalence des immeubles afin de permettre aux locataires d’aménager facilement leurs zones, quel que soit le process (CFC 3).

RÉALISATION 

Les concepteurs ont renoncé aux traditionnels joints de dilatation, et ce en dépit de la longueur du bâtiment.           Le phasage de gros-oeuvre a été adapté pour éviter les joints de clavage. À relever, le très fort taux d’armature pour la résistance aux séismes dans les trois noyaux principaux, avec en corollaire la relative absence de noyaux et de murs entre les trois bâtiments, partiellement non armés pour offrir un maximum de flexibilité à une entreprise qui souhaiterait être « à cheval » sur deux bâtiments. Au chapitre des préliminaires, mentionnons la première enceinte de fouille en paroi jetting, avec ancrages sur plusieurs niveaux côté route de Saint-Julien, et la paroi moulée sur toute l’enceinte du parking. En raison de la nature argileuse du sol, des pieux ont été érigés sur une moitié du bâtiment, côté rue du Champ-Blanchod. Les intervenants ont procédé enfin à un butonnage sur deux rangs au fur et à mesure de la creuse.

PARTICULARITÉS

Difficile de demeurer insensible devant l’éclairage architectural diurne et ses griffes de lumière LED intégrées à la façade. La couleur varie selon le cadre dans lequel ont été implantés ces «strips». Les gigantesques totems LED marquant les entrées favorisent l’intégration numérique de la signalétique des bâtiments, d’éléments de communication de même que des images.

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE/DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’Atelier intègre une double certification Minergie et BREEAM. Cette dernière correspond à un label venu d’Angleterre, assorti en la circonstance de la mention « Very good ». La production de chaud et de froid est valorisée par le raccordement du bâtiment au réseau de chauffage à distance CADZIPLO, qui fonctionne avec de l’énergie renouvelable. L’énergie est récupérée des ordinateurs du datacenter Safehost voisin. Outre la ventilation double flux, des ouvrants de confort ont été aménagés sur toute la façade.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF