Voir le PDF
Commander

Vennes Business Center (24/2124)

Banque - Administration - Commerce
Lausanne
Vennes Business Center

SITUATION / PROGRAMME

Elément de la dynamique du secteur. Un regroupement de parcelles et une modification du PPA existant depuis plus de quinze ans ont permis de dégager 4’900 m2 de surface inscrits dans le triangle que dessine la Route de Berne, la bretelle d’accès à la jonction autoroutière de Lausanne-Vennes (Lausanne Nord) et la desserte d’un quartier résidentiel.

Le projet, dynamisé par le développement rapide du Plan d’Affectation Cantonal “Biôpole” situé sur l’autre rive de la route, bénéficie de l’accès direct à l’autoroute et également à la ville par le métro M2. Il s’agit donc d’une stratégie de premier ordre pour une affectation administrative. Cette implantation dans un site pourtant difficile à gérer et soumis aux nuisances dues au trafic intense dans tout le secteur, est mise à profit pour que l’immeuble puisse constituer une barrière de protection entre les sources de bruit et de pollution et le quartier de villas situé à l’amont.
Dans le volume SIA de 27’000 m3, la construction propose 5’400 m2 de surface brute de planchers destinées à accueillir des volumes administratifs, l’immeuble étant conçu en vue d’une partition pouvant atteindre 12 locataires différents.

PROJET

Mise à profit des caractéristiques du lieu. Solution peu usuelle pour un immeuble administratif, le Business Center de Vennes présente des façades en lames de bois. Ce choix esthétique permet aussi de satisfaire à des exigences techniques dans les domaines thermique et phonique. La ligne générale du bâtiment, fortement étirée est soulignée par les joints horizontaux entre lames de bois est encore accentuée par le dessin incurvé des façades, dicté
partiellement par la géométrie du terrain.
Le choix du bois (mélèze pré-grisé) pour le parement des façades s’est effectué après de nombreuses recherches et vérifications. Elles ont notamment débouché sur l’application complémentaire d’un traitement qui permettra d’uniformiser la modification de teinte due au vieillissement et à l’exposition déséquilibrée des façades aux UV, aux intempéries et à la pollution ambiante.

L’enveloppe du bâtiment se complète par une toiture végétalisée. D’autre part l’implantation de l’édifice l’expose tout à la fois à un fort ensoleillement et au bruit généré par les quelque 100’000 véhicules qui défilent quotidiennement dans le secteur. Toujours en relation avec les caractéristiques du lieu, les dimensions des vitrages, de même que leur rythme dans la trame de base, sont différenciées d’une façade principale à l’autre. On répartit ainsi l’apport de chaleur et d’ensoleillement, d’ailleurs limité par le choix de vitrages triples à hautes performances, tout en favorisant un éclairage naturel.
De même, le dispositif de chauffage et de rafraîchissement est organisé sur le principe des “dalles actives” pilotables en quatorze zones indépendantes par étage.

Ces zones sont asservies aux capteurs du système domotique, lequel permet aussi de gérer séparément le climat de la zone avant et celui de la zone arrière. L’ensemble de ces éléments concourt à l’atteinte des seuils voulus pour l’obtention du label Minergie.
Deux cages d’escaliers-ascenseurs desservent les niveaux. Implantées de façon asymétrique, elles contribuent à la détermination de surfaces locatives différenciées.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF