Voir le PDF
Commander

Caserne des pompiers (24/2163)

Banque - Administration - Commerce
Rolle
Caserne des pompiers

SITUATION / HISTORIQUE

Un accès rapide à différents axes routiers.  Cette nouvelle caserne pour les sapeurs-pompiers se situe le long de la route de l’Etraz, au lieu-dit “La Pièce”. Il s’agit du dernier bâtiment du complexe A-One, sur une parcelle de 47’000 m2 au pied des vignes, le long de l’autoroute A1. En construisant ce bâtiment du feu, il s’agissait d’offrir au Service de Défense Incendie et de Secours, une nouvelle caserne attendue depuis 27 ans. L’ancien édifice ne permettait plus de répondre aux exigences d’un corps de sapeurs-pompiers moderne. Ainsi, plus de 80 professionnels du feu peuvent profiter de cette nouvelle construction moderne et avec des locaux de confort. De plus, sa situation proche de différents axes routiers, permet des interventions rapides et efficaces. 

PROGRAMME

Un aménagement fonctionnel et modulable. Le bâtiment a une double vocation. Le rez-de-chaussée est entièrement dédié à la caserne des sapeurs-pompiers et se décompose en deux parties. Une grande partie de 700 m2 abrite la halle des pompiers (garage), ainsi que les locaux d’entretien du matériel. La seconde partie, d’environ 400 m2 accueille les bureaux des intervenants d’un côté, les vestiaires et sanitaires au centre, une pièce d’entraînement, une salle de séance ainsi qu’une cafétéria de l’autre côté. Ces trois espaces peuvent être entièrement ouverts pour créer une grande salle polyvalente. Au dessus de la partie “administration” de la caserne, deux étages de bureaux d’environ 390 m2 chacun, accessibles par un ascenseur et une cage d’escalier reliant les étages, le rez-de-chaussée et le sous-sol dans lequel se trouve le parking. 

PROJET

Une caserne qui sort des schémas traditionnels. La création d’une caserne de pompier demande des impératifs à respecter. Dans le projet, ce sont des revêtements particuliers qui ont été retenus pour cette partie du bâtiment. Si la structure de base est classique, en béton, c’est une charpente métallique qui a été choisie pour supporter le toit, lui-même végétalisé. Cela permet une portée exempte de piliers sur toute la longueur du bâtiment, facilitant la manœuvre des véhicules. 

L’aspect architectural fait appel à un vitrage métallique thermolaqué anthracite. Les revêtements extérieurs sont en zinc à bardage agrafé, permettant de diminuer l’impact visuel du volume du garage.

Les finitions en tôle profilée aluminium donnent une variation de l’aspect selon l’ensoleillement. 

Les fenêtres du bâtiment ont été alternées pour créer un jeu de glissement et un aspect plus doux du bâtiment qui répond aux critères Minergie. 

Enfin, des touches de rouge ont été distillées à des endroits stratégiques (marquise, entrée, vestiaires) pour marquer cette symbolique de l’affectation du bâtiment. Autant d’éléments qui détournent l’apparence d’une halle industrielle.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF