Voir le PDF
Commander

Résidence Baulac (27/2569)

Résidences - Locatifs
Pully
Résidence Baulac

SITUATION/CONCEPT

À flanc de coteau au coeur de Pully. Le projet de la Résidence Baulac à Pully a mis sept ans pour se décanter à raison de trois projets différents qui ont évolué au gré des changements du règlement des constructions de la commune. D'un toit en arrondi, le projet est passé à un toit à deux pans et ensuite à un toit plat. Située dans une zone de petits immeubles en amont des voies CFF, la villa d’antan, présente sur la parcelle, a été démolie au profit d’un immeuble de seize appartements de standing. A trois minutes à pied du centre-ville, ainsi que de la gare, des transports publics, des écoles et des commerces, la résidence a pris place sur une parcelle de 2 574 mètres carrés.

Face au lac, le bâtiment s’élève de quatre niveaux sur rez avec un parking semi-enterré qui épouse la pente du terrain. L’entrée du parking, dont la casquette est un claustra qui amène légèreté à l’élément, se fait côté Sud. Tous les appartements sont destinés à la vente en PPE. Les quatre pièces et demie se situent sur les extrémités et au centre on retrouve les trois pièces et demie.

L’accès aux logements se fait par deux entrées distinctes, situées de part et d’autre des façades Est et Ouest. Chaque palier distribue deux appartements. Le bâtiment possède également un niveau en attique de deux appartements.

PROJET

Une vue panoramique du Bouveret à Genève. A chaque niveau, les acquéreurs jouissent d’une vue panoramique qui s’ouvre sur l’ensemble du Lac Léman partant du Bouveret à Genève. Pour maintenir cette ouverture imprenable sur le Léman, le maître de l’ouvrage a privilégié de grandes baies vitrées côté Sud et les garde-corps des balcons sont en verre afin de préserver cette idée de transparence. Au rez supérieur, on trouve deux logements de trois pièces et demie qui bénéficient d’une terrasse de trente-sept mètres carrés et d’un jardin privatif de huitante-quatre mètres carrés donnant sur la toiture du parking semi-enterré. Comme pour les appartements de quatre pièces et demie, ces deux logements jouissent de deux salles de bains et d’un WC séparé.

Dans les niveaux supérieurs, les logements possèdent tous des balcons terrasses de deux mètres et demie de profondeur, une dimension qui permet d’accueillir ses hôtes confortablement. Quant à l’attique, la terrasse court sur les quatre côtés. La casquette de la toiture plate est en porte-à-faux abritant ainsi la terrasse.

En adéquation avec le concept de développement durable, le bâtiment jouit d’une ventilation double flux diffusant de l’air uniforme dans les appartements sans qu’il soit nécessaire d’ouvrir les fenêtres. Le chauffage au gaz est diffusé par le sol. Sur la toiture plate, végétalisée, se trouvent quelque trente-quatre mètres carrés de panneaux solaires qui servent à chauffer l’eau chaude sanitaire.

Les aménagements extérieurs sont composés de zones engazonnées, ponctuées de dallettes carrées qui créent des cheminements piétonniers menant à la place de jeux, situées à l’arrière du bâtiment. Le terrain en pente a nécessité l’insertion de parois berlinoises afin de maintenir le terrain en place. L’accès à cette parcelle se faisait à l’origine par un petit chemin.

Pour garantir un accès aisé aux futurs acquéreurs, une route plus large a été aménagée. Des talus, présents en aval de la parcelle, ont ainsi été rachetés au CFF afin de créer cet élargissement.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF