Voir le PDF
Commander

Les Toits de Lutry (29/2802)

Résidences - Locatifs
La Conversion
Les Toits de Lutry

SITUATION

La bourgade de Lutry jouit d’une situation idéale au bord du lac Léman entre Vevey et Lausanne. On y trouve toutes les commodités. Les écoles, les transports publics, les infrastructures sportives et culturelles répondent aux besoins des quelque 10 000 habitants que compte la commune. Sa typographie est un trait d’union entre le lac et le bois du Jorat dans un paysage qui met en avant des
vignobles en terrasses.

La parcelle de 5 013 mètres carrés, qui accueille le projet les Toits de Lutry, se trouve sur les hauteurs de la commune, en position dominante face au lac et aux montagnes.

La parcelle se referme naturellement côté Ouest par une forêt protégée. À l’arrière, elle est délimitée par l’autoroute A9 et à l’Est par la route du Landar.

PROJET

L’ensemble du projet s’insère dans un plan de quartier PPA Les Brûlées, adopté en 2014, et comprend un immeuble commercial abritant un garage pour la vente de véhicules de luxe en amont de la parcelle. Cette construction fait office de barrière contre le bruit pour les trois bâtiments mixtes à prédominance résidentielle qui prennent place plus en aval.

Les trois immeubles sont orientés de façon à dégager un maximum de vue sur le lac et à épouser la pente naturelle du terrain. L’ensemble, terminé au printemps 2018, représente un quartier où activités et logements coexistent harmonieusement, où le végétal complète qualitativement les constructions. Les typologies des appartements ont été conçues pour répondre aux exigences du marché actuel et proposent donc des 2, 3 et 4 pièces variant entre 50 mètres carrés et 105 mètres carrés. La volumétrie et l’expression architecturale ont été pensées en orientant la distribution des pièces intérieures sur les côtés Sud et Est pour les espaces de vie. Ces volumes s’ouvrent sur le paysage grâce à de larges baies vitrées qui donnent accès à de grands balcons-terrasses avec vue sur le lac.

À l’arrière des bâtiments, prend place la zone nuit avec les chambres à coucher. Aux derniers étages, les appartements de 4 pièces sont traités comme des attiques, à savoir en retrait et ouvert sur deux côtés. Ils donnent accès à de larges terrasses afin de bénéficier d’une prolongation de l’espace séjour vers l’extérieur et d’une vue très dégagée vers le lac. Le traitement asymétrique des volumes et l’accent mis sur un noyau central, répond aux choix de privatisation des logements et à la volonté d’exprimer les fonctions internes du bâtiment. La matérialisation des immeubles privilégie le métal et le verre sur une structure en béton armé. Les garde-corps des balcons sont en verre transparent afin de faire pénétrer un maximum de lumière naturelle à l’intérieur des logements. Les toitures sont végétalisées et les appartements en attique bénéficient d’une marquise ajourée en béton fibré à ultra haute performance sur les façades Sud et Est.

Des triples vitrages phoniques ont été posés sur l’ensemble des bâtiments et chaque appartement possède une ventilation simple flux par grilles d’entrée d’air hygroréglables combinées au vitrage et extraction d’air par les locaux sanitaires. Des sondes géothermiques ont été installées pour le système de chauffage. Pour les aménagements extérieurs, un terre-plein a été créé pour réaliser la route d’accès au quartier avec un système de soutènement végétalisé en terrain armé. Des plantations d’arbres et d’arbustes d’essence prioritairement indigène ponctuent les espaces extérieurs et une place de jeux et de rencontres communautaires favorisent les échanges entre les différents habitants
du quartier.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF