Voir le PDF
Commander

Bel-Air 5 (24/2164)

Rénovations
Nyon
Bel-Air 5

HISTORIQUE / SITUATION

Au cœur de la Ville. Situé sur la Place Bel-Air, avec une superbe vue sur le lac et le château, le bâtiment historique de la Poste constitue un élément phare de la Vieille-Ville, avec son fronton et son horloge. Construit en 1876, le bâtiment rappelle un glorieux passé, au service de la population de Nyon, lorsque partaient les diligences pour St-Cergue et Gingins, puis pendant des décennies comme office postal. 

Racheté à la Poste suisse par Bernard Nicod en 2009, l’édifice a subi et subira des travaux de réhabilitation en deux phases. 

La première, en 2011-2012, et une seconde en 2015, après le départ de la Poste, qui complètera le programme mixte, composé de commerces, de bureaux, de logements et au rez-de-chaussée inférieur, par une galerie marchande sous les arcades.

La réhabilitation du bâtiment se décompose en trois parties: le corps principal, classé monument historique avec la note 3, le corps secondaire, formant une extension du corps principal et le corps tertiaire, partie la plus “moderne” du bâtiment.

PROGRAMME / PROJET

Mise en valeur et couleur vive. Les qualités architecturales du bâtiment méritaient d’être remarquées. La teinte orange corail des façades attire l’œil des chalands, sur cette Place piétonne de Nyon marquant le passage entre la Place du Château et la Vieille-Ville. 

Le bâtiment est subdivisé par niveaux, dédiés de manière homogène par typologie. Le rez inférieur est prévu en affectation commerciale avec une galerie piétonne de trois commerces, abritée sous les arcades, reliant la rue Neuve à la Place du Château. 

Le rez supérieur est également de même affectation avec ses commerces s’ouvrant avec de grandes vitrines sur la place Bel-Air. Le premier et le deuxième étage sont destinés à une affectation administrative, alors que le niveau des combles est aménagé en 3 logements dont 2 avec mezzanine dans l’espace des sur-combles.

La collaboration avec le Service des Monuments Historiques et la Ville de Nyon a permis de restaurer le vénérable édifice en tenant compte de son histoire et de ses qualités architectoniques. C’est ainsi que la porte d’entrée principale du bâtiment a été re-axée, qu’une marquise a été créée pour rappeler la grande marquise qui abritait autrefois les voyageurs en attente des diligences et que la réfection du fronton en molasse a permis de retrouver la sculpture de l’époque. La rénovation a elle aussi composé avec l’ancien, mixant les dalles bois et béton tout en assurant une étanchéité phonique et restaurant les murs en pierre de taille, isolés de l’intérieur selon les exigences des Monuments Historiques. 

Un double vitrage a été mis en place, tout en gardant et en restaurant les fenêtres existantes à l’ancienne. A l’intérieur, concession à la modernité, des plafonds techniques dispensent le chauffage et le rafraichissement pour le confort des 2 étages administratifs et des commerces du rez-inférieur. 

Parmi les défis affrontés par les constructeurs dans cet espace urbain difficile d’accès et restant occupé en permanence par la poste, on citera le maintien de la statique et de la sécurité du bâtiment et de son voisin, malgré de nombreux percements pour passage des gaines et le sciage des murs d’abris d’une épaisseur de 1,35 mètres pour créer le local technique ventilation et froid.

Le remplacement du mazout par le gaz a nécessité d’importants travaux de dépollution/dégazage de la citerne à mazout de 43’000 litres et des travaux de désamiantage ont également été nécessaires. Particularité du site, l’éclairage LED des voûtes et du passage couvert de la galerie marchande et la création d’un ascenseur en forme de “L” exploitant une surface très restreinte.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF