Voir le PDF
Commander

Les Rives de la Broye 1A (28/2708)

Résidences - Locatifs
Payerne
Les Rives de la Broye 1A

SITUATION/HISTORIQUE

Le plan partiel d’affectation « La Coulaz » a servi de base au développement du projet « Les Rives de la Broye ». Situé à la périphérie de Payerne, direction Fétigny, ce nouveau quartier est délimité par la route d’Echallens et la rivière la Broye. La première phase, désormais achevée, consistait en la réalisation de deux tours sur neuf niveaux et de trois bâtiments sur cinq niveaux pour un total de cent quarante-quatre logements. À terme, ce sont trois cent septante appartements qui seront proposés sur cette surface de 42 000 m2 autrefois occupée par les jardins familiaux de Payerne. Ces derniers ont été déplacés de cinq cents mètres.

ARCHITECTURE

La première étape du projet « Les Rives de la Broye » s’est concentrée sur une parcelle de 11 200 m2. L’implantation a été pensée de manière à définir des zones bâties de caractère différencié en rapport avec le contexte. La première est composée de deux tours – une troisième est en gestation – signalant la nouvelle intervention et « accrochant » le nouveau quartier aux bâtiments existants. La deuxième zone, longeant la route d’Echallens, propose une structure de cours définies par des bâtiments de taille moyenne. Une troisième zone, orientée sur la Broye, abritera dans un second temps des corps de bâtiments de hauteur réduite.

Les immeubles présentent une structure composée d’un noyau de circulation centrale, la disposition des espaces de vie autour de ce centre permettant d’optimiser les vues et les dégagements. Les niveaux des attiques ont été travaillés de manière à ménager des découpes qui articulent les
volumes et offrent des prolongations extérieures aux appartements. Les architectes ont défini une ligne esthétique commune, une composition de bandeaux horizontaux clairs(crépi) et foncé (faïence) pour l’ensemble du quartier.

Aménagé dans un écrin de verdure, le complexe est conçu autour d’un espace central dédié aux lieux de rencontres et aux places de jeux. Le projet comprend en outre un parking souterrain commun – les véhicules motorisés sont bannis du site ! – et des places extérieures situées le long d’une vaste allée arborisée.

USAGE

Les cinq bâtiments disposent de cent quarante-quatre appartements répartis comme suit: deux fois trente-cinq logements dans les tours A1 et A2, deux fois vingt-cinq appartements dans les bâtiments B1 et B7, et 24 logements dans l’immeuble B2. Ces appartements proposés en location sont équipés de cuisines avec plan de travail en Silestone et crédence en verre.

PARTICULARITÉS

Les bâtiments et le parking reposent sur des pieux battus de huit mètres à quatorze mètres. Le terrain se situe dans la crue centennale de la nappe phréatique, d’où l’utilisation de palplanches et la nécessité de calculer les poids nécessaires contre la poussée d’Archimède. Des by-pass ont été intégrés sous les radiers du parking afin de permettre l’écoulement des eaux souterraines. Parmi les autres défis relevés par l’entreprise générale Implenia, mentionnons la complexité des raccords entre
les différentes épaisseurs d’isolation et de matériaux de façade.

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE

Les trois bâtiments sur cinq niveaux sont labellisés Minergie. Un chauffage central à pellets installé au sous-sol de l’une des deux tours distribue la chaleur à l’ensemble du quartier. Les cinq volumes sont coiffés d’une toiture végétalisée.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF