Voir le PDF
Commander

Parc de Baumaroche (28/2704)

Résidences - Locatifs
Chardonne
Parc de Baumaroche

SITUATION/HISTORIQUE

Surplombant les vignes et le bleu Léman, le Mont-Pèlerin, sur la commune de Chardonne, est relié à Vevey par un funiculaire. A quelques minutes de la station supérieure, le Parc de Baumaroche accueille trois bâtiments contemporains
dont certains traits, les toitures et le bardage bois en pignon notamment, ne sont pas sans rappeler les majestueuses
fermes vaudoises. Les seize logements de 3 ½ à 5 ½ pièces proposés en PPE bénéficient tous d’une vue à couper le souffle.

CONCEPT ARCHITECTURAL

En préalable à la construction des trois bâtiments, le terrain affleurant la roche a demandé quelques aménagements, en particulier des opérations de minage. Réalisée sur la partie arrière de la parcelle, histoire de privilégier les accès et les jardins situés dans la partie aval, l’implantation a été dictée par la typologie des lieux.

Si les deux premiers édifices sont conçus pratiquement à l’identique, le troisième bâtiment, qui s’inscrit légèrement
en retrait, est à la fois plus long et plus étroit. C’est dans cette zone qu’a été exécuté le gros travail d’excavation, histoire de pouvoir loger le parking souterrain. Les deux autres bâtiments sont reliés en sous-sol par un second parking.

Les concepteurs ont opté pour une structure béton dalles-murs avec isolation périphérique. Les couleurs choisies, très
discrètes au demeurant, participent à l’intégration dans le bâti existant. L’objectif était aussi d’être en harmonie avec un environnement richement arborisé. Le vénérable mur en enrochement, en aval des bâtiments A et B, a été conservé,
conformément aux exigences communales et cantonales.

USAGE/CONCEPT ÉNERGÉTIQUE

Les trois édifices du Parc de Baumaroche sont articulés sur trois niveaux plus surcombles, les deux premiers bâtiments
héritant chacun de cinq appartements, dont deux en duplex et le troisième de six logements, dont deux également en duplex. La typologie est pratiquement la même pour les trois constructions, à savoir deux logements par niveau – un seul
au rez des bâtiments A et B où sont également logées les caves.

La vue panoramique, la quiétude des lieux et le parc arborisé ne sont pas les seuls arguments qui parlent en faveur des logements de Baumaroche. Les généreuses surfaces habitables, de 97 à 184 m2, sont prolongées de profonds balcons à barreaudage ou de jardins.

Les matériaux haut de gamme (chêne, faïence, pierre naturelle, etc.), les nombreuses salles de bain et autres petits plus (poêles ou cheminées) contribuent au bien-être des occupants. La centrale de chauffe à pellets, commune aux trois entités, est située au sous-sol du bâtiment B. Dernier détail, mais qui a son importance, l’accès au Parc de Baumaroche est sécurisé.

PARTICULARITÉS

Pour ses opérations de terrassement – 2 000 m3 au total –, l’entreprise générale Induni a opté pour une technique de minage douce, par décharges électriques, qui limite en grande partie l’effet détonant et les nuisances sonores. Des éléments de mesure ont été placés jusqu’à 2 km à la ronde, afin de pouvoir surveiller la courbe d’intensité au moment du minage. Autre défi technique, la réalisation de la paroi
clouée à l’arrière des bâtiments A et B, nécessitée par une pente de 100% à certains endroits.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF