Voir le PDF
Commander

Jean-Jacques Rigaud (28/2736)

Résidences - Locatifs
Chêne-Bougeries
Jean-Jacques Rigaud

SITUATION/HISTORIQUE

Ce nouveau quartier résidentiel de Chêne-Bougeries est traversé par une allée baptisée « chemin de l’Armoise ». Comprenant sept bâtiments certifiés Minergie pour un total de cent quarante logements, le projet s’inscrit dans une perspective de développement durable qui met l’accent sur la qualité de vie des locataires et des riverains. Un parking souterrain de cent quarante-six places permet de libérer des espaces verts et piétonniers en surface. Situé entre la route Jean-Jacques Rigaud et le chemin des Buclines, à proximité des écoles et des commerces, le quartier « Jean-Jacques Rigaud », du nom d’un homme d’Etat genevois mort en 1854, jouit également d’une excellente desserte en matière de transports, publics et privés.

CONCEPT ARCHITECTURAL

À l’origine, la parcelle accueillant les nouveaux bâtiments était dédiée à la culture de cardons . Sur ce terrain relativement plat, les concepteurs ont créé un pseudo relief, une mise en forme spécifique se traduisant par deux configurations différentes. Dans les quatre bâtiments situés côté chemin des Buclines, les locaux techniques communs et les caves sont intégrées au rez-de-chaussée, dans une partie semi-enterrée. Les appartements sont répartis au 1er, 2e et 3e étage. À l’opposé, les trois édifices côté route Jean-Jacques Rigaud intègrent les installations techniques, locaux communs, les caves et les abris atomiques au sous-sol, les appartements démarrant au rez-de-chaussée, ce qui permet de dégager un niveau supplémentaire de logements.

Le gros oeuvre a été réalisé en béton armé standard, avec une partie de balcons et de parapets en béton préfabriqués. L’enveloppe est constituée d’une isolation périphérique crépie et les fenêtres bois-métal héritent d’un triple vitrage. Pour ce nouvel îlot autonome sur le plan énergétique, une
attention particulière a été portée au confort des locataires: système de rafraîchissement l’été, commandes de stores électriques, toiles solaires des balcons des derniers étages, cuisines entièrement équipées, etc. Le chauffage par pompe à chaleur et la ventilation double flux sont
directement liés à la labellisation Minergie.

L’accès au parking souterrain commun est situé à la route Jean-Jacques Rigaud. Un complexe voisin vient compléter ce quartier entièrement dévolu à la mobilité douce - nombreux abris vélos en béton. Les deux parkings souterrains sont reliés entre eux, les occupants de l’ensemble voisin accédant à leur parking en empruntant la même entrée de la route Jean-Jacques Rigaud.

Le nom « chemin de l’Armoise » n’a pas été choisi entièrement par hasard. Une variété de petits arbustes qui devrait rapidement trouver sa place au sein de cette zone de verdure bordée de gros chênes. Toujours au chapitre des aménagements extérieurs, signalons la création de noues pour la rétention d’eau devant les bâtiments côté route Jean-Jacques Rigaud. La circulation principale
est en béton balayé et enrobé, tandis que les cheminements piétonniers son constitués de pavés drainants et grilles gazon.

USAGE

On recense douze à vingt-sept appartements allant du deux pièces au six pièces dans ces sept bâtiments qui composent en grande partie le nouveau quartier « Jean-Jacques Rigaud ». Cinq immeubles sont affectés en zone de développement locative, des « ZD Loc » censées répondre par le nombre, le type et les loyers des logements à un besoin prépondérant d’intérêt général. Ils sont complétés par un bâtiment en habitation mixte (HM) et un autre en logement d’utilité publique (LUP) à loyer modéré. Les appartements sont équipés de parquet vernis d’usine dans les pièces sèches et de carrelage et de faïence dans les pièces humides. Les murs sont recouverts pour leu part de papier variovlies et de dispersion.

PARTICULARITÉS

Au chapitre des principaux défis à relever, l’Entreprise Totale Steiner SA a dû composer avec des délais de construction particulièrement courts. Il a fallu procéder, avant terrassement, à la dépollution d’une zone située en bordure de parcelle qui accueillait une ancienne décharge. Un travail de précision, réalisé notamment au moyen d’un camion d’aspiration sous les chênes hors de l’emprise de la construction. Parmi les autres éléments pris en considération durant le chantier, relevons les interfaces avec le projet voisin.

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE

Chacune des sept constructions labellisées Minergie possède sa propre pompe à chaleur. Des PAC qui sont reliées à trente-six sondes géothermiques de 300 mètres de profondeur, des panneaux solaires thermiques en toiture assurant pour leur part la production d’eau chaude sanitaire pour l’ensemble des locataires.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF