Voir le PDF
Commander

La Cure (28/2642)

Rénovations
Prégny-Chambésy
La Cure

SITUATION/CONCEPT

Nouvelle vie pour la Cure. Datant de 1870, l’ancienne Cure de Pregny-Chambésy, dans le canton de Genève, s’insère
dans une zone protégée, faisant face au château de la famille de Rothschild et à proximité immédiate des Ormeaux, là où se trouve la mission de France auprès de l’ONU. C’est dans ce contexte, soumis aux règles des Monuments Historiques, que la paroisse souhaitait donner une deuxième vie à son édifice en offrant une salle multifonctionnelle à la communauté grâce à l’ajout de la parcelle constructible jouxtant la Cure.

Le programme qui s’est inséré dans le volume existant a permis d’accueillir au rez-de-chaussée une salle paroissiale
de 70 mètres carrés avec une cuisine équipée. Au premier étage, deux appartements ont été aménagés dont un studio et un deux pièces. Les combles, abritent un logement supplémentaire. Dans la nouvelle construction, trois 5 pièces ont été créés avec des chambres au volume généreux et une cuisine ouverte sur le séjour. On retrouve un studio dans les combles.

PROJET

Alliance réussie entre l’ancien et le nouveau. Le défi principal du projet était de rénover cet édifice tout en gardant son cachet et ainsi réussir l’équilibre entre l’ancien et le nouveau. Le bâtiment a ainsi été vidé de l’intérieur. Seules l’enveloppe extérieure et la charpente en bois ont été conservées. Les façades ont retrouvé leurs teintes originales. La toiture a été entièrement refaite en ardoise et la ferblanterie en cuivre. Un travail important a été réalisé avec les Monuments Historiques afin d’intégrer des équipements modernes, tout en gardant l’esprit d’antan.

Le volume existant possède une structure en pierre avec un plancher bois. Les fenêtres en chêne, à l’ancienne, ont été
maintenues, mais équipées d’un double vitrage. Les façades ont été crépies à la chaux et l’isolation du bâtiment s’est fait entièrement depuis l’intérieur afin de respecter l’édifice classé, tout comme l’isolation de la toiture. À l’intérieur, seul l’escalier central en pierre a été conservé. Celui en bois, menant aux combles, a été remplacé par des éléments métalliques afin de respecter les consignes anti-feu.

Une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite a été installée le long de la salle du séminaire. Quant au bâtiment neuf, sa structure est en béton avec une isolation extérieure en crépi et des fenêtres en bois pour garder l’identité visuelle de l’ancienne bâtisse. Une chaufferie à gaz commune alimente les deux entités avec un chauffage par le sol pour la partie neuve et des radiateurs dans la partie existante.

Sous la Cure, le sous-sol existant a été partiellement approfondi afin d’accueillir la chaufferie. Par contre, le sous-sol n’a pas pu être réalisé sous la nouvelle construction car des sondages ont révélé la présence d’une nappe phréatique à deux mètres de profondeur. Une dizaine de
micropieux ont donc été implantés dans le terrain pour réaliser les fondations de ce nouveau volume, sans remettre en cause d’intégrité du bâtiment voisin. L’autre défi important était de pouvoir intégrer les exigences des Monuments Historiques afin de conserver l’authenticité dela Cure, construite il y a près de cent cinquante ans, en y intégrant toutes les normes actuelles telles que incendie, acoustique et thermique. Ce qui a pu être réalisé grâce au savoir-faire et au professionnalisme des équipes en charge de cette belle réalisation. 

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF