Voir le PDF
Commander

Parc de la Rouvraie 23-25-27 (28/2611)

Rénovations | Résidences - Locatifs
Lausanne
Parc de la Rouvraie 23-25-27

HISTORIQUE/SITUATION

2 ème jeunesse. Après quarante-cinq ans de bons et loyaux services, l’un des immeubles d’habitation du Parc de la Rouvraie, sur les hauts de Lausanne, au pied de la colline de Sauvabelin, avait besoin d’un rafraîchissement et de mesures d’amélioration énergétique.

PROJET

Interne-externe. Les buts recherchés étaient multiples. Extérieurement, il s’agissait d’améliorer l’enveloppe et d’isoler les façades en laissant apparente la modénature initiale voulue par les architectes concepteurs du bâtiment. L’assemblage de panneaux préfabriqués posés sur des corbeaux en béton coffrés sur place est caractéristique de l’architecture des années 60-70. Le maître de l’ouvrage souhaitait également qu’un soin particulier soit apporté aux entrées de l’immeuble. Intérieurement, il s’agissait d’apporter un confort contemporain en rénovant les pièces humides, en remplaçant les portes palières et en rafraîchissant les zones communes. Techniquement, la distribution d’eau, chaude et froide, devait être changée, les colonnes des EU ont été remplacées et isolées, des colonnes EP ont été mises en place dans les GT et isolées pour créer un système séparatif, les colonnes de ventilation ont été nettoyées et l’installation électrique au droit des
pièces rénovées a été mise en conformité.

RÉALISATION

Façades ventilées. La rénovation externe, avec la mise en place de façades ventilées, a touché les étages de un à sept et une partie du rez-de-chaussée. La protection thermique est constituée de vingt centimètres de laine minérale sur une ossature en aluminium.

Le tout est recouvert d’un bardage d’Eternit et de tôles d’aluminium éloxé naturel. L’attique a fait l’objet d’une isolation périphérique de dix-huit centimètres de laine minérale, plus crépi, comme le soubassement et l’intérieur des loggias. Dans les soixante-trois appartements, on a procédé au changement des appareils sanitaires et des agencements de cuisine, au remplacement des carrelages
et faïences, au rafraîchissement des peintures. Les portes palières ont été remplacées par des ouvrants coupe-feu.

LES DÉFIS

Une continuité respectueuse. Le bâtiment, conçu en 1971, est caractéristique des constructions des années 60-70. Le défi était donc d’y apporter – outre les améliorations du confort intérieur proposées aux locataires – une isolation correspondant aux nouvelles normes sans porter atteinte au style.

Les responsables du projet ont donc choisi de mettre la façade ventilée en retrait de l’ensemble des éléments de façade existants qui ne nécessitaient pas d’isolation extérieure pour continuer à donner à lire l’histoire du bâtiment.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF