Voir le PDF
Commander

Guesthouse (29/2808)

Hôtellerie - Tourisme
Lausanne
Guesthouse

HISTORIQUE/SITUATION

Ouvert en 2001, aux Épinettes, à Lausanne, le Guesthouse, un hôtel « budget » de 80 lits était condamné par les travaux d’agrandissement de la gare. Dès 2015, des plans ont été élaborés pour transférer le Guesthouse dans l’immeuble abritant les anciens locaux de la Loterie Romande, rue Marterey 13-15, au centre-ville, à un jet de pierre de la Cathédrale. Le bâtiment, construit à la fin des années trente, avait déjà subi plusieurs transformations d’immeuble de logements à locaux administratifs. La dernière modification s’inscrit dans cette histoire.

PROGRAMME

Dans cette transformation lourde qui impliquait un net changement d’affectation, l’enjeu était de conserver le caractère accueillant, chaleureux et bon marché de l’ancien établissement, mais de gagner en confort, en ergonomie et en durabilité. L’accent a été mis sur le choix de matériaux de construction sains: linoléum, peinture à la chaux, crépi minéral, LED, ou siphons à récupération d’énergie. L’objectif était de proposer 54 chambres réparties en chambres simples, doubles, triples et en dortoirs. Quatre chambres sont équipées pour les personnes à mobilité réduite. Chaque chambre dispose d’un WC, d’une douche et d’un lavabo. Un bar, une salle de conférence, un salon et une terrasse aménagée complètent l’offre de service.

PROJET

Le fil conducteur du projet a été de retrouver l’esprit du lieu en restituant la simplicité d’un bâtiment sur trois niveaux: le rez-de-chaussée, les étages et les attiques. Au rez-de-chaussée, le lobby est largement ouvert sur la rue Marterey par quatre grandes baies inscrites dans une façade en verre de couleur noire. Elles révèlent les activités de l’hôtel: le bar, la réception, les salons. La dalle d’étage a été découpée pour créer une mezzanine qui accueille la salle de petit-déjeuner. Aux étages, les dortoirs et chambres triples se trouvent côté rue, les chambres simples et doubles côté
cour. Aux attiques, la façade se retire et laisse place aux terrasses des chambres doubles de catégories supérieures.

RÉALISATION

La réalisation, entre 2017 et 2018, a nécessité des travaux de démolition de structures massives en béton armé, d’évacuation de nombreux matériaux de transformation avec la création d’une cage d’ascenseur et de la mezzanine, de renforcement avec la reprise des sommiers sur poteaux coulés, d’assainissement et d’étanchéité de la toiture, d’isolation des façades par une isolation périphérique. À l’intérieur, le sol en linoléum apporte le confort acoustique comme le plâtre des galandages – choisi également pour sa légèreté – et la laine de verre dans les faux-plafonds.

Une ventilation à double flux, assure renouvellement de l’air et récupération de chaleur par un monobloc en toiture. Le chauffage est assuré par radiateurs alimentés par le chauffage à distance.

Des mesures particulières permettent la réduction de la consommation d’eau et d’énergie. L’entrée est soulignée par une marquise artistique imaginée par l’atelier Daniel Schlaepfer et par un cadre en métal noir enserrant la façade. Des points lumineux en LED guident le client vers l’établissement.

DÉFIS

Situé dans une zone de constructions contiguës, en pleine ville, le chantier a rencontré les difficultés inhérentes à tout chantier urbain: gestion des flux, gestion des espaces de stockage et de livraison, nuisances physiques et sonores. Pour désamorcer les conflits de voisinage, le maître d’ouvrage a choisi d’appliquer un planning strict des travaux bruyants. Des contraintes de poids et de structure liées à la composition des dalles existantes très fines ont nécessité des solutions, notamment par le choix de matériaux légers.

POINTS FORTS

Le nouveau Guesthouse peut s’enorgueillir d’offrir à ses hôtes un logement dont les matériaux sont sains, qui recourt à des solutions économiques et durables et offre des chambres confortables en dépit de leur exiguïté. Ils seront également satisfaits de l’attention portée à l’ergonomie, au traitement équitable des chambres malgré les différentes catégories et à la générosité des espaces communs.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF