Voir le PDF
Commander

Grand Pré Sud (27/2486)

Résidences - Locatifs
Cheseaux
Grand Pré Sud

SITUATION / CONCEPT

Des bâtiments aux formes organiques. A quelques centaines de mètres du centre du village de Cheseaux, une parcelle vierge de 7 713 mètres carrés a été mise à disposition de la Société coopérative d’habitation Lausanne par la commune de Cheseaux à la condition qu’elle intègre dans son projet huit appartements protégés et des logements à loyer modérés. Ce nouveau quartier s’articule dans le prolongement d’un EMS construit une année auparavant avec lequel il tisse également des éléments de dialogue. Certains appartements protégés peuvent en effet être loués aux pensionnaires de l’EMS.

Au sud de la parcelle, un cordon boisé protège les habitants du bruit de la route cantonale. À l’est, il fallait composer avec la présence de la ligne du LEB. La commune a également demandé à ce qu’un cheminement piétonnier traverse la parcelle où de futurs quartiers d’habitation sont déjà prévus. Le projet est le fruit d’un concours d’architecture sur invitation. Cinq bureaux y ont participé. Le lauréat, le bureau Richter Dahl Rocha & Associés à Lausanne, a imaginé implanter sur cette parcelle quatre bâtiments. Un volume allongé vient s’ancrer le long de la rue, côté EMS, et dialogue dans un langage urbain avec les derniers éléments bâtis du village. Au sud, les trois autres volumes aux formes organiques ont été posés de telle manière à éviter les vis-à-vis. Posés, tels des plots dans un parc, ils sont reliés entre eux par un cheminement piétonnier. Un parking souterrain est commun aux différents volumes.

PROJET

Les façades en bois se fondent dans l’esprit campagnard donné au quartier. Le projet a été traité de deux manières différentes, tant au niveau de ses formes que des matériaux utilisés. Le premier bâtiment posé tout en longueur côté village présente une façade nord en crépi périphérique. Sa façade sud, qui dialogue avec le parc, est en bois tout comme les trois autres volumes qui sont dispersés sur la parcelle. Leur disposition permet d’offrir plusieurs orientations aux appartements, au minimum deux ou trois. La lumière naturelle qui pénètre à l’intérieur des volumes est ainsi toujours différente en fonction des moments de la journée. Les façades de ces trois bâtiments sont composées d’éléments de différentes largeurs afin de donner un rythme, tout comme les dimensions des joints entre les lames qui sont variables. Les fenêtres proposent trois formats différents toujours dans le but de créer un rythme. Toutes les chambres parentales possèdent de larges fenêtres.

Quant aux chambres simples, les vitrages sont plus petits, tandis que dans les séjours toutes les fenêtres sont différentes d’un appartement à l’autre. Ce qui permet de varier la lumière du jour de chaque appartement. Au rez-de-chaussée, les fenêtres vont jusqu’au sol permettant ainsi de sortir dans le jardin qui ne fait qu’un avec la prairie alentour.

Chaque élément distribue quatre appartements par étage. À l’intérieur, les volumes profitent des toits en pente, imposés par la commune. La structure en béton est visible dans les appartements, amenant ainsi une hauteur importante, notamment dans les séjours.

Si les chambres et salles de bains ont une volumétrie carrée, les séjours par contre épousent les lignes biseautées du bâtiment. Pour ne pas perdre d’espace dans les circulations, les longs couloirs ont été bannis au profit de halls qui permettent de concentrer un maximum d’espace dans les pièces de vie et les chambres. Les cuisines sont quant à elles ouvertes. Au sol, du parquet a été privilégié, excepté dans les salles de bain et devant les cuisines.

L’ensemble des éléments bâtis sont labellisés Minergie. Pour chauffer les différents bâtiments, une centrale à pellets est installée dans le bâtiment frontal et approvisionne l’ensemble du nouveau quartier. L’eau chaude sanitaire est alimentée par des panneaux solaires installés en toiture. Une ventilation double-flux a été préconisée avec un monobloc par bâtiment.

Entre les bâtiments, les espaces communs sont agrémentés de jeux pour les enfants et le gazon est entretenu, tandis que le reste de la parcelle est traité comme une prairie sauvage afin de donner une ambiance campagnarde. Au sud de la parcelle, une partie des jardins familiaux ont été maintenus. Des arbres agrémentent le cheminement piétonnier qui traverse le quartier et un éclairage public ponctue la promenade, tout comme des bancs qui permettent aux personnes âgées de l’EMS de s’arrêter dans le parc. Un bassin de rétention permet de récolter les eaux pluviales.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF