Voir le PDF
Commander

Le Clos du Merisier (29/2803)

Résidences - Locatifs
Cossonay-Ville
Le Clos du Merisier

SITUATION/CONCEPT

La commune de Cossonay est propriétaire d’une parcelle de 4 352 mètres carrés dans le quartier des Chavannes. La commune est un centre régional important en pleine expansion économique et sociale au coeur du district de Morges. Pour remédier à la pénurie de logements protégés, elle a décidé d’octroyer à la Coopérative PrimaVesta un droit distinct et permanent de superficie de 70 ans sur sa parcelle. Ce projet permet ainsi de répondre à l’isolement social des personnes âgées ou des personnes souffrant d’un handicap.

Les logements Le Clos du Merisier s’implantent dans le PPA Campagne de Chavannes le long du chemin du Passoir, situé à quelques minutes à pied de la Grand-Rue. Le site offre en outre un beau dégagement vert l’Ouest, une vue sur le Jura au Nord et sur le lac au Sud. Au Nord de la parcelle, un vaste jardin verdoyant accueille de nombreux merisiers. Le projet accueille 40 logements protégés de 2 ½ pièces et 3 ½ pièces, ainsi qu’un logement pour le concierge, une salle communautaire et un centre médico-social (CMS). L’espace communautaire offre un climat de solidarité rassurant qui favorise les échanges et les contacts entre les habitants. Des activités socio-culturelles sont également organisées pour promouvoir la communication. Quant aux cuisines, séjours et salles de douches des appartements, ils sont adaptés aux personnes âgées et à mobilité réduite. Un système d’appel d’urgence est également disponible à la demande des locataires.

PROJET

Le bureau lausannois Ferrari Architectes a imaginé dans ce projet trois volumes, distribués par une coursive commune, qui s’articulent autour d’une cour ouverte. Cette composition permet une intégration adéquate des bâtiments à l’échelle de son contexte villageois. Le volume généreux de la coursive permet de proposer des espaces de rencontres aux utilisateurs et favorise la connexion des différentes affectations au rez-de-chaussée. L’ensemble propose 41 logements répartis sur quatre niveaux avec une buanderie située aux étages.

Quant à la matérialisation des divers corps de bâtiments, elle se compose d’une structure en béton revêtue d’une isolation périphérique crépie, alors que la coursive est un élément de liaison tempéré principalement vitré. Cette enveloppe vitrée contraste par son ordonnancement vertical et son revêtement métallique aux façades en béton, rythmées par des bandeaux horizontaux intégrant les
fenêtres et loggias des logements. Des tonalités neutres dominent la composition de l’ensemble qui s’égaye par les touches colorées des stores en toile et pans de murs intérieurs qui répondent à une palette automnale.

L’ensemble du projet est certifié Minergie®. Dans les appartements, une ventilation simple flux contrôlée a été privilégiée avec un système de grilles insérées dans le cadre des fenêtres qui permet une extraction de l’air dans chaque pièce. Ces grilles sont reliées à un moteur propre à chaque logement pourvu d’un détecteur d’humidité et de CO2. Pour le CMS, une ventilation double flux a été installée. Des panneaux solaires et photovoltaïques pour chauffer l’eau chaude sanitaire e produire de l’électricité répondent aux exigences du label Minergie®.

Depuis le chemin du Passoir, un accès véhicules a été réalisé pour accéder aux places de parc et aux emplacements réservés aux vélos. Un accès séparé, piétonnier cette fois, permet de rejoindre la cour située devant les immeubles. Cette dernière se compose d’une terrasse et d’un jardin planté de chênes et merisiers. Un peu plus loin un espace de verdure accueille des potagers surélevés qui apportent fraîcheur végétale et couleurs à l’ensemble du projet.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF