Voir le PDF
Commander

Montolivet 3 (28/2661)

Résidences - Locatifs
Lausanne
Montolivet 3

SITUATION/HISTORIQUE

Montbenon, Montriond… Montolivet. Lausanne est truffée de collines offrant des points de vue “carte postale” sur le Léman et les montagnes de Savoie. Situé au centre-ville, à l’Est de la gare de Lausanne, Montolivet est un quartier huppé aux bâtiments élancés. Articulé sur sept niveaux, dont deux en sous-sol, ce nouvel immeuble locatif est composé de seize appartements et d’une partie bureaux. Il reprend l’emplacement d’une demeure des années 20 ayant appartenu à Henri-Robert von der Mühl, chantre de “l’architecture moderne”. Sûr qu’il aurait goûté à sa juste valeur “l’immeuble rationnel” conçu par le bureau Juillerat Lepori.

ARCHITECTURE

La volonté des initiateurs du projet était de "rentabiliser" la surface à disposition en créant le maximum d’appartements, en l’occurrence des deux pièces et demie et trois pièces et demie bénéficiant tous de la vue sur le lac. Outre les deux niveaux de sous-sol réservés aux locaux techniques, à l’abri PC et au parking, l’immeuble se présente avec un rez occupé en partie par des bureaux, de trois étages et d’un attique. Qui dit “immeuble rationnel" dit symétrie des appartements d’Est-Ouest(deux pièces et demie au Nord-Est et Nord-Ouest, trois pièces et demie au Sud-Est et Sud-Ouest). Un noyau de services au centre du bâtiment regroupe salles de bain, WC, escaliers, ascenseur et accès aux logements.

La structure porteuse, façades et cage d’escaliers, est en béton armé. L’attique en briques en terre cuite et les façades héritent d’une isolation périphérique de vingt centimètres et sont revêtus d’un crépi de deux millimètres. Les balcons aux garde-corps en acier inox brossé et la marquise de l’entrée sont soulignés par un bandeau d’aluminium brossé. Les fenêtres toute hauteur en PVC sont de couleur anthracite.

USAGE

Les appartements et les espaces communs bénéficient de matériaux comparables à ceux d’une PPE : sols en carrelage dans les logements – sauf pour les chambres, en parquet – et parquet dans les bureaux. Les escaliers sont en simili-pierre, avec LED intégrés dans la tranche de l’escalier, ce dernier présentant un barreaudage vertical identique à celui des garde-corps. Une deuxième cage d’escalier
permet d’accéder aux caves et au parking. Les espaces communs sont particulièrement généreux, favorisant la circulation à l’intérieur de ce bâtiment chauffé au gaz.

PARTICULARITÉS/DÉFIS

Ironie de l’histoire, la maison des années 20 avait été dessinée par les architectes Godet et Gilliard, les fondateurs du bureau Juillerat Lepori! Durant le chantier du IIIe millénaire, les chauffeurs de camion ont dû composer avec les difficultés d’accès sur ce petit chemin pentu. Au chapitre des travaux spéciaux, citons la mise en place de parois gunitées et l’édification d’un mur de soutènement en béton le long du mur voisin, au Nord. La proximité des lignes CFF a nécessité la construction d’une paroi de protection. Des travaux réalisés de nuit, avec l’autorisation des CFF.

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE

Les mesures prises sont conformes au label Minergie. Outre l’isolation thermique déjà mentionnée et le triple vitrage, signalons les cinquante-cinq mètres carrés de panneaux solaires, posés à plat sur la toiture végétalisée, pour la production d’eau chaude sanitaire.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF