Voir le PDF
Commander

BOPC (27/2600)

Etablissements médicaux
Lausanne
BOPC

HISTORIQUE

La rénovation du bloc opératoire central du CHUV (BOP) repose sur une stratégie d’investissement et de rénovation des projets hospitaliers dans le canton de Vaud, avec le grand projet de construction de Rennaz, le futur hôpital de l’enfance, ou encore le centre d’oncologie. Or, la difficulté dans la rénovation de ce « coeur » du CHUV, est que ce dernier doit continuer à être opérationnel. Voilà pourquoi il a fallu construire un bloc externe, le bloc opératoire complémentaire (BOPC) pour pouvoir continuer à oeuvrer pendant la durée des travaux, qui s’échelonneront sur trois ans.

Situé dans le bâtiment hospitalier au centre de la ville de Lausanne, le BOP est l’un des plus grands blocs centralisés de Suisse. Il réunit dans un même espace de 4 000 m2 toutes les spécialités chirurgicales. Cet espace va bénéficier d’un réaménagement et d’une modernisation complète de ses dix-huit salles.

Conçu dans les années 1970, en fonction depuis 1982, le bloc opératoire central, malgré un entretien constant, est devenu vétuste et n’est plus adapté aux techniques actuelles de chirurgie et d’anesthésie. Dans l’attente de cette refonte totale, le BOPC entre en action. Réalisé par l’Entreprise Totale Losinger Marazzi, il permet ainsi de continuer à accueillir et traiter les patients dans les meilleures conditions.

PROJET/PROGRAMME

Situé sur le toit d’une aile basse du bâtiment principal, au dessus des urgences et des soins intensifs, la surface du BOPC est de 3 000 m2 sur deux étages. Soit 1 000 m2 de moins que l’ancien bloc. Cela représente un défi au niveau logistique, car il y a moins d’espace pour le stockage et
l’approvisionnement en matériel. Ce qui implique un travail à flux tendu. Néanmoins, cela n’a pas d’incidence sur l’attente des patients.

Principal changement : les cadences de livraisons du matériel et d’élimination des déchets ont été augmentées. Auparavant une fois par heure, dorénavant toutes les 20-30 minutes.

Le BOPC dispose de tous les équipements nécessaires : salles de réveil, laboratoire, pharmacie, vestiaire,bureaux, locaux de supports et cafétéria. Quant au nouveau BOP, il intégrera toutes les dernières technologies médicales et informatiques. Les salles d’opération seront plus grandes, elles passeront : de 30/35 m2 à 54/59 m2. La salle de réveil sera étendue.

De plus, une grande partie des travaux viseront à améliorer la géométrie des espaces, afin de permettre une rotation optimale des interventions chirurgicales, selon les spécialités.

RÉALISATION

Les travaux complexes et d’envergure de refonte du BOP, nécessitant la destruction et la délocalisation provisoire du bloc opératoire actuel, c’est le bloc totalement équipé qui entre en action. Les travaux ont eu lieu dans une zone sensible du BH : près des urgences et des soins aux grands brûlés. Un défi pour Losinger Marazzi qui a dû mener ses travaux tout en conservant une étanchéité parfaite du bâtiment, afin de préserver les lieux de la poussière. Un soin particulier a été aussi apporté pour éviter toute vibration susceptible de perturber les actes médicaux dans le bâtiment.

Les murs, plafonds, sous-sols, absorbent une grande quantité de technique, gaz, froid, ventilation, nécessaires aux opérations.

Le BOPC possède un local dédié à la technique, ce qui en fait une entité indépendante. En outre, les matériaux utilisés pour les sols facilitent leur nettoyage et désinfection ainsi que la maintenance.

Les façades du bloc opératoire préfabriqué ont fait l’objet d’un mandat d’étude parallèle visant une intégration urbaine et une expression architecturale adéquate du projet. Ainsi, le lauréat Meier + Associés architectes a proposé l’utilisation de panneaux en aluminium du type « Alucobond » pour permettre aux façades de répondre de la meilleure manière aux critère du maître d’ouvrage. De plus, ce matériau, de par sa légèreté permet à la structure de ne pas avoir de surcharges. Le choix dimensionnel des éléments de façade reprend la notion d’horizontalité des bâtiments alentours.

Cette structure sera pérennisée à l’issue des travaux. Les salles d’opération seront adaptées en salles d’endoscopie et de réveil. Le BOP sera, quant à lui, livré en 2019.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF