Voir le PDF
Commander

Gilamont 21 (27/2568)

Résidences - Locatifs
Vevey
Gilamont 21

HISTORIQUE/SITUATION

Un passé industriel bientôt effacé. Le projet Gilamont 21 s’inscrit dans le contexte d’un secteur industriel se mutant en quartier résidentiel depuis le début des années 2000. En effet, le nouveau bâtiment occupe une parcelle d’environ 3 000 mètres carrés dévolue, à l’origine, aux activités de dépôt de Grisoni-Zaugg. Chef-lieu du district de la Riviera-Pays-d’Enhaut, Vevey est la quatrième ville la plus peuplée du canton de Vaud avec 20 000 habitants.

Outre les avantages de proximité et les infrastructures développées en bord de lac, cette partie de la ville, située au Nord de la commune, offre de nouvelles perspectives pour développer une vie sociale revalorisée par sa mixité. Deux éléments importants ont conditionné et orienté le projet. Il s’agit d’une part du trafic routier dense qui caractérise l’avenue Gilamont et du front urbain clairement défini par l’ordre contigu des constructions, et d’autre part des rive du cours d’eau de la Veveyse, dont le cordon boisé marque un contraste grâce à son caractère paysager serein.

PROJET

En forme de T. La construction abrite soixante-trois logements de dimensions variées, à vocation locative de moyenne gamme, ainsi qu’un parking en sous-sol. Le bâtiment décrit une forme en T. La barre Nord/Sud suit l’axe de la Veveyse pour échapper au bruit routier, tandis que la barre Est/Ouest s’oriente perpendiculairement pour privilégier la privacité. Cette forme urbaine offre des dégagements visuels et spatiaux intéressants le long de l’Avenue en rompant l’effet de couloir initié par le front bâti existant.

La barre Nord/Sud est composée en majorité d’appartements de quatre pièces et demie et de trois pièces et demie en duplex, desservis par une coursive intérieure un étage sur deux, depuis la cage d’escaliers centrale. La barre Est/Ouest se compose principalement de surfaces plus modestes de deux pièces et demie et de trois pièces et demie sur un niveau. Dans sa topographie, le bâtiment se pose sur le terrain en dissociant le niveau public d’entrée du premier niveau des logements. Ce dispositif d’accès présente un caractère public dans la relation de l’immeuble avec la rue, tout en assurant une intimité aux habitants.

Les façades aux tonalités chromatiques de beige et brun avec des touches de couleur rouge orangé permettent d’inscrire le projet sans rupture dans le tissu environnant. L’enveloppe extérieure se compose de matériaux simples, avec un crépi périphérique, des balcons et encadrements de fenêtres en aluminium. Les profils élancés et horizontaux en aluminium éloxé naturel marquent les différents niveaux en affinant la volumétrie générale du bâtiment. Le choix des finitions intérieures s’est porté vers des matériaux de qualité en s’écartant des codes usuels et communs des immeubles locatifs. Un béton apparent et crépi fin ou papier peint ingrain recouvrent les murs. Des parquets de chêne ou des chapes teintées habillent les sols.

Les aménagements extérieurs autour du bâtiment constituent des lieux de rencontre conviviaux pour les habitants ainsi que des espaces de jeux pour les enfants.

REALISATION

Une façade mixte originale. La structure porteuse est en béton armé avec voiles, cages d’escaliers et murs mitoyens en béton. Les murs de façade des appartements sont en brique de terre cuite. Les balcons, réalisés à 100% en béton apparent, avec traitement bouche-pores incolore en surface, sont munis de garde-corps en tôles d’aluminium au traitement colinal, avec perforation sur les faces frontales pour donner plus de profondeur à la vue depuis l’intérieur. L’isolation périphérique crépie est entrecoupée verticalement par les profils horizontaux en aluminium à chaque étage et horizontalement par les encadrements de fenêtres en saillie.

Les fenêtres toute hauteur sont montées sur des encadrements en aluminium thermolaqué, incluant une tablette extérieure sous laquelle se dissimule le caisson de store de l’étage inférieur. Ainsi, les fenêtres allant de dalle en dalle, le store se retrouve à hauteur de la dalle en béton. Une isolation particulièrement performante à base d’aérogel a été mise en place dans le fond du caisson de store.

Au niveau technique, la production d’énergie est assurée par une chaudière à gaz, située dans le bâtiment A.

Elle assure aussi la production d’eau chaude avec en complément, des panneaux solaire en toiture. La distribution du chauffage se fait par le sol en basse température. Tous les appartements sont raccordés à la fibre optique pour la téléphonie et le multimédia.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF