Voir le PDF
Commander

Collège du Sud (27/2495)

Ecole - Eglise
Bulle
Collège du Sud

HISTORIQUE

Une démographie galopante. Le collège du Sud, fondé
en 1979, a d’abord été hébergé dans les murs du Cycle
d’orientation de la Gruyère à Bulle. En 1979, les premiers
bacheliers ont reçu leur maturité. L’Ecole supérieure de
commerce (EC) ouvre en 1984 et le bâtiment actuel est
inauguré en 1994, en même temps qu’ouvre l’Ecole de
culture générale (ECG). Dans ces trois sections (gymnase,
EC, ECG), le nombre d’élèves n’a cessé d’augmenter. A la
rentrée 2009, il dépasse le millier d’élèves. Pour répondre
à cette forte croissance, un concours d’architecture est
lancé cette même année pour son agrandisse-ment.
Prévu pour 750 élèves au départ, le Collège du Sud peut
désormais en accueillir 1 300 dans les meilleures conditions
de travail. Actuellement il en compte 1 150.

PROGRAMME / PROJET

Un gain d’espace. Le bâtiment présente un plan en T,

organisé autour d’un grand hall ouvert sur 3 niveaux. Le corps principal comprend les salles de classe, la barre du T, au sud, les salles spéciales. L’organisation intérieure est prolongée dans le nouvel étage : grand espace central de distribution des salles de classe et des salles spéciales de l’extension nord. Les escaliers reliant les étages inférieurs au nouveau prennent place dans les puits de lumière. Le hall et les nouvelles cages d’escaliers sont peints uniformément, sols, murs et plafonds dans une teinte vert tilleul. Au rez-de-chaussée l’entrée sud existante et la nouvelle entrée nord sont mises en valeur par la création de la nouvelle cafétéria pour l’une et l’accueil du hall d’exposition pour l’autre.

Cette extension permet la réalisation de 14 salles de classes supplémentaires, de nouvelles salles spéciales (arts visuels, informatique, biologie, chimie et physique) ainsi que l’agrandissement de la mensa (+250 m2) et des salles des professeurs.

A l’extérieur l’agrandissement est caractérisé par une nouvelle enveloppe continue de panneaux de verre se démarquant du langage des pleins et des ouvertures de la façade actuelle. L’appareillage minutieux des panneaux de différentes largeurs et inclinaisons renvoie une image fragmentée de l’environnement. Cette peau transparente contraste avec la façade actuelle en pierre.

RÉALISATION

Une extension avec un caractère bien défini. Prolongeant la structure des étages inférieurs la structure porteuse de l’agrandissement est en béton armé. La charpente ainsi que les parois longitudinales du couloir du 3e étage sont en bois lamellé-collé, les contreventements étant assurés par les murs béton.

Pour répondre aux critères Minergie les murs ont été doublés d’une isolation en laine minérale de 26cm protégée par un coupe-vent noir. Un bardage ajouré de panneaux de verre, partiellement transparent, partiellement opaque, recouvre aussi bien les parties pleines que les parties vitrées. Il agit comme protection mécanique des façades et comme filtre contre l’éblouissement et le réchauffement. Les nouveaux vitrages en aluminium noir et verre isolant triple sont équipés à l’extérieur de stores à lamelles permettant les projections par vidéoprojecteur dont toutes les salles d’enseignement sont équipées. La surélévation a permis de renforcer l’isolation en toiture qui ne répondait plus aux normes actuelles.

La toiture plate recevant un champ de panneaux solaires repose sur la charpente bois dont les sommiers sont visibles sur toute leur hauteur dans le hall central. Une constellation de coupoles amène la lumière naturelle dans cet espace jusqu’au rez-de-chaussée.

Réagissant à l’ardoise structurée des halls existants, les sols de l’agrandissement sont revêtus de résine polyuréthane. Grise dans les salles de classes dont les murs sont couverts de toile de verre et blanchis, la résine est couleur vert tilleul dans le hall au 3e et les nouvelles cages d’escaliers. Les parois de béton ou de panneaux lisses, les menuise-ries, portes et armoires, les plafonds acoustiques ainsi que les sommiers du hall sont uniformément peints dans la même teinte.

A l’extérieur, des murets de béton gris zigzagant, invitant à s’assoir, délimitent des escaliers et des zones de verdure dans lesquelles des cerisiers du Japon amènent des touches de couleurs tout au long de l’année. Les espaces verts existants ont été préservés. A noter que l’agrandissement du Collège du Sud s’est déroulé sur une période de 18 mois incluant les périodes scolaires. Les périodes de vacances ont été largement mises à profit pour l’exécution des travaux lourds et bruyants et les transformations intérieures. Les nombreuses interventions dans et autour du bâtiment ont nécessité la clôture de secteurs de travaux pour éviter le croisement des flux utilisateurs et ouvriers.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF