Voir le PDF
Commander

Biopôle II (24/2119)

Banque - Administration - Commerce
Lausanne
Biopôle II

SITUATION / PROGRAMME

Elément du pôle de développement. Le bâtiment s’inscrit dans le périmètre de développement du parc Biôpole, au nord de Lausanne et au voisinage immédiat de la jonction autoroutière de Vennes, sur le contournement du chef-lieu vaudois. Egalement desservie par transports publics, notamment par le métro automatique M2, cette réalisation profite d’une situation des plus avantageuses. S’y ajoute son intégration au parc Biôpole qui constitue en elle-même un facteur de synergie et de dynamisme. C’est d’ailleurs la vocation de ce plan d’affectation cantonal (PAC), précisément mis sur pied pour grouper les organismes et instituts qui œuvrent dans divers domaines des sciences de la vie.

Le terrain d’implantation présente une géométrie peu aisée à exploiter, s’étendant le long de la route de Berne, au contact de la route de Valmont et de la galerie du métro M2 dont la toiture supporte la route de la Corniche, une voie routière parallèle au bâtiment et construite simultanément. La définition du programme insiste particulièrement sur la souplesse d’adaptation des surfaces intérieures, vouées en totalisé à l’accueil d’activités de type administratif ou de laboratoires. Le plan-type prévoit la partition maximale de chaque plateau en sept unités indépendantes, l’ensemble peut héberger quelque 200 postes de travail pour une surface brute de planchers de 3’205 m2, développée en deux niveaux sur rez-de-chaussée, auxquels s’ajoutent deux sous-sols. Conséquence des options stratégiques du PAC qui prennent en compte l’exceptionnelle qualité des dessertes et le voisinage immédiat du parking P+R nouvellement réalisé, le bâtiment offre un nombre très limité de places de parc.

PROJET

Adaptation élégante aux contraintes du lieu. La réalisation de l’ouvrage répond de façon élégante, esthétiquement et techniquement, aux contraintes naturelles du lieu: l’exiguïté du terrain et la nécessité d’implanter le bâtiment dans le talus de la route du Berne, au droit de la galerie du M2, ont conduit à une définition formelle à la fois élégante et fonctionnelle. 

La géométrie ainsi obtenue engendre toutefois des difficultés supplémentaires pour assurer le haut degré d’isolation thermique voulu pour ce bâtiment à la vocation constructive exemplaire: notamment, les angles très fermés qui caractérisent la géométrie d’ensemble appellent à concevoir des compensations d’isolations pour atteindre les seuils définis par le programme Minergie. Ces inconvénients surmontés, on constate que la forme du bâtiment épouse de façon optimale la courbe de la route de Berne.

Les bandeaux de fenêtres horizontaux et la trame décalée du revêtement de façade, soulignée par les fins bandeaux de fenêtres et de l’entrée principale, accentuent la dynamique du tout. Les découpes biaisées noires ainsi créées renforcent la géométrie du plan. 

Enfin, les balcons au sud, avec leurs bandeaux relevés, mettent en valeur la façade principale et l’espace extérieur. Ce dispositif permet aussi de dégager la vue magnifique sur les Alpes et le lac, tandis que cet aménagement de type urbain ménage encore la possibilité de développer des zones extérieures bien organisées et garnies de plantations de qualité.

Les façades ventilées, parées de panneaux acoustiques en aluminium éloxé, perforés sur une base représentant une écriture braille, offrent une qualité d’exécution et de rendu architectural de premier choix. Elles permettent d’autre part d’absorber les émissions sonores dues au trafic environnant. L’adoption de triples vitrages sur une partie du bâtiment, pour des raisons énergétiques, favorise également le confort phonique offert par cette réalisation optimisée sur tous les plans.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF