Voir le PDF
Commander

Centre de neurosciences psychiatriques (29/2863)

Etablissements médicaux
Prilly
Centre de neurosciences psychiatriques

HISTORIQUE/SITUATION 

Le site de Cery, sur la commune de Prilly, existait déjà au XIXe siècle comme établissement psychiatrique. Il en subsiste quelques bâtiments historiques mais l’ensemble a été adapté au fil du temps.La dernière décennie est marquée par plusieurs projets visant à repenser le complexe hospitalier. Un emplacement proche de Lausanne, des accès faciles par la route ou le rail ainsi qu’un très beau parc ont favorisé le maintien de ces structures sur le site.          Le nouveau Centre de Neurosciences Psychiatriques (CNP) s’implante au nord, dans la partie historique du campus et s’insère entre deux bâtiments existants avec lesquels il se connecte. Réalisé pour le CHUV par l’Entreprise Totale Losinger Marazzi SA, le bâtiment a été inauguré le 21 septembre 2018.

PROGRAMME

Le centre vise à assurer une interaction quotidienne entre cliniciens et chercheurs dans les domaines de la génétique, biologie moléculaire, biochimie, morphologie, électrophysiologie et science du comportement. À chacun des quatre niveaux hors sol, un plateau s’organise autour d’une épine dorsale qui contient les services, les espaces de support et les gaines techniques. Deux corridors distribuent les laboratoires au nord et les bureaux au sud. De grandes fenêtres assurent un bon apport de lumière et un escalier à chaque extrémité offre une liaison lumineuse entre les étages. Un monte-charge accessible depuis la voirie centrale du campus dessert tous les niveaux. Les espaces sont traités en « open space » mais le plan permet le cloisonnement des locaux ou le compartimentage de la circulation principale. La tripartition de l’aménagement des laboratoires induit une grande polyvalence d’usage.           Le bâtiment regroupe ainsi trente-trois laboratoires dont sept de type P2, quatre chambres froides positives et quatre chambres froides négatives pour le stockage des
produits sensibles, des bureaux pour les chercheurs et des salles de conférence équipées de coins cuisine. L’entrée et la réception offrent au rez-de-chaussée un espace d’attente et un lien direct avec la future cafétéria du Centre d’études du comportement. À l’accueil est installée l’oeuvre de l’artiste Christian Robert-Tissot « UP & DOWN » qui évoque, par neuf verbes en lettrage de verre émaillé, les fonctions essentielles du cerveau.

RÉALISATION 

Conçu en 2016 par les architectes du bureau Burckhardt+Partner SA et construit en moins de deux ans par Losinger Marazzi, le bâtiment a nécessité la prise de mesures de sécurité importantes lors du chantier et une planification très précise des interventions.La coordination entre les corps de métiers a été assurée par une maquette numérique et le Building Information Modeling (BIM), mis en place avec succès. Les travaux de démolition et de désamiantage des bâtiments existants ainsi qu’une dépollution du terrain ont précédé l’édification. Le mode constructif choisi est une préfabrication modulaire en éléments sandwich porteurs en béton teinté dont la finition est sablée. Le sous-sol technique (centrale de ventilation, sous-station sanitaire, centrale à gaz) est connecté aux sous-sols des bâtiments existants sur le site. Ce bâtiment est une construction flexible visant à regrouper les activités de recherche et à faciliter leur évolution dans le temps. Dans les étages, la facilité d’exploitation et de maintenance exigée par le maître de l’ouvrage, a guidé les choix constructifs. Ainsi, l’ensemble des techniques en plafond est entièrement apparent. Néanmoins, une étroite collaboration avec les architectes et un travail de coordination et de qualité très poussé avec les différents bureaux mandataires techniques ont permis de trouver une esthétique appréciée des utilisateurs.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF