Voir le PDF
Commander

Gare 17 (29/2774)

Résidences - Locatifs
Morges
Gare 17

SITUATION / HISTORIQUE

Construit en 1961, ce bâtiment d’angle sur six niveaux est situé à l’intersection de la rue de la Gare et de la rue du Pont-Neuf, à Morges. L’immeuble locatif accueillant des enseignes commerciales au rez-de-chaussée n’avait pas fait l’objet de travaux d’entretien significatifs. En regard de son importante consommation d’énergie et de son potentiel de densification, l’objet a été identifié dans la planification quinquennale des rénovations du patrimoine immobilier de la Caisse de Pensions de l’Etat de Vaud. Au delà de l’assainissement thermique et de l’embellissement de l’enveloppe, trois nouveaux appartements ont trouvé place en toiture.

PROGRAMME

L’immeuble de la rue de la Gare 17 se présente sous la forme d’un corps central prolongé de deux ailes. La nouvelle charpente mansardée est un modèle d’intégration dans ce quartier du centre-ville qui constitue un point de passage névralgique en direction de la gare CFF. Le choix des architectes s’est porté sur une couverture de toiture en Uginox et des lucarnes en zinc-titane. Les trois nouveaux appartements – deux d’entre eux possèdent des terrasses dans les combles – viennent s’ajouter aux dix-sept logements existants, dont les balcons côté Sud ont gagné en profondeur et en largeur après sciage des existants et la pose d’une structure porteuse indépendante. Les discrets garde-corps sont en acier galvanisé.


L’assainissement énergétique de l’enveloppe constituait l’autre gros morceau de ce projet de transformation piloté par Retraites Populaires. La construction de type traditionnel hérite, côté Sud, d’une isolation périphérique compacte de 18 centimètres crépie et, côté Nord, d’une façade ventilée. La mise en conformité de la cage d’escaliers et l’installation d’un nouvel ascenseur reliant le dernier niveau s’accompagnaient de la rénovation des autres locaux communs (buanderie, etc.) et de la modernisation des tableaux électriques et de la lustrerie. Autres priorités, le respect des prescriptions de sécurité incendie (exutoire de fumée, portes palières EI 30, etc.), la sécurisation de l’immeuble par la pose d’un interphone et de portes palières avec trois points de sécurité et l’assainissement des conduites sanitaires par sablage et induction de résine.

USAGE

Les trois nouveaux logements – deux 4,5 pièces et un 3,5 pièces – sont équipés de sol parquet chêne pré-imprégné et de murs et sols en placo-plâtre. Les cuisines héritent d’un carrelage cuisine et les salles de bains sont en grès cérame. A relever, les fenêtres de toit à rotation en PVC.

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE

L’optimisation de la chaudière à gaz s’inscrivait dans le cadre du plan énergétique, au même titre que la pose de capteurs solaires thermiques en toiture assurant le préchauffage de l’eau chaude sanitaire, les fenêtres PVC à triple vitrage et l’isolation déjà mentionnée.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF