Voir le PDF
Commander

Les Grands-Champs (24/2211)

Résidences - Locatifs
Epalinges
Les Grands-Champs

SITUATION / CONCEPT

Un quartier où les circulations piétonnes sont privilégiées. A la sortie de la commune d’Epalinges sur les hauts de Lausanne, un grand champ de 9’200 mètres carrés était délimité par une colline boisée, une allée d’arbres et la route de Berne. Une halle de tennis et une ancienne menuiserie y étaient implantées. Afin de valoriser ce terrain, idéalement situé, près du centre-ville et des transports en commun, les bâtiments présents sur la parcelle ont été démolis et un nouveau quartier avec un programme mixte entre immeubles locatifs et PPE a vu le jour.

Le terrain en pente est divisé en deux parties avec à l’amont, proche de la route de Berne, cinq bâtiments destinés à la location et en contrebas, viennent s’implanter six immeubles destinés à la vente en PPE. L’ensemble du quartier présente une architecture identique afin d’en garantir l’unité. Une seule entrée, au sud, dessert la parcelle. Les véhicules entrent directement dans le parking souterrain par une rampe qui relie les deux plateaux de logements, ce qui permet d’éviter toute circulation motorisée en surface et privilégie les zones piétonnes. La parcelle est traversée d’est en ouest par plusieurs cheminements piétons qui relient les différents plateaux et immeubles du quartier. D’un point de vue architectural, les bâtiments présentent des lignes épurées dont les teintes de façades se déclinent en un dégradé de brun et de beige.
Les façades nord ont la particularité d’être plus fermées visuellement avec des bandes de fenêtres horizontales, tandis que les façades sud se veulent très dégagées avec de grandes baies vitrées, de grands balcons en porte-à-faux. Si les volumes des bâtiments sont identiques pour tous, les espaces intérieurs ont l’avantage de proposer une grande flexibilité. La composition permet de développer des appartements locatifs s’échelonnant du 6 au 2 pièces dans le même volume sans que la ligne extérieure en soit modifiée.

PROJET

Des vues croisées pour privilégier le côté privatif. L’aménagement paysager est une partie intrinsèque du projet architectural. La volonté des concepteurs était de garantir à chaque habitant un espace privatif tout en restant ouvert sur la colline boisée. Le fait de créer onze plateaux à différents niveaux a permis de décaler les vues de chacun. Il n’y a jamais de vis-à-vis, mais plutôt des vues croisées entre les différents bâtiments.

La parcelle est entourée de verdure que ce soit sur la colline boisée au sud ou par la butte antibruit végétalisé au nord. Les axes piétons transversaux se situent toujours en contrebas par rapport aux différents
plateaux des immeubles, ce qui permet de minimiser l’impact visuel des circulations. Par contre, pour connecter les divers bâtiments et donner une cohérence architecturale à l’ensemble, des placettes, aires de jeux, espaces engazonnés et des sentiers ont été créés sur les différents niveaux et sont reliés par de petits escaliers.
Pour alimenter en chauffage tout ce quartier, un système de chauffage à distance a été privilégié. Il est pourvu de deux chaufferies à pellets, couplés à deux chaufferies à gaz fonctionnant comme appoint en cas de besoin.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF