Voir le PDF
Commander

Hôtel aux Remparts (24/2128)

Hôtellerie - Tourisme | Rénovations
Fribourg
Hôtel aux Remparts

SITUATION / PROGRAMME

Histoire et modernité. C’est face à la Porte de Morat, à quelques centaines de mètres du centre historique de Fribourg, que le groupe Hôtels et Patrimoine a fait l’acquisition de la friche industrielle Nuthofil & Walter. De l’ancienne manufacture textile ayant vue plongeante sur les remparts médiévaux, le groupe hôtelier souhaite faire son sixième établissement. Le programme vise donc à transformer les 3’000 m2 de dalles bétonnées en un hôtel pour clientèle d’affaires, à la fois chic et confortable.

Le reste du programme se veut fidèle aux principes directeurs du groupe H&P: simplification et rationalisation.  Des trois étages plus sous-sol devront naître 65 chambres et suites desservies par leurs couloirs centraux, au sous-sol 4 salles de séminaire, au rez-de-chaussée réception et vaste salle de déjeuner.

On conservera  l’enveloppe, plateaux bétonnés de 700 m2 et rares murs porteurs. On abattra en revanche les quelques cloisons en place. Et c’est le démantèlement du réseau de conduites et tuyauteries qui prendra le plus de temps, monopolisant à lui seul près de 2 mois du chantier. Il faudra aussi, côté Nord, terrasser et dresser un mur de soutènement pour gagner sur le talus herbeux qui fait du terrain limitrophe une zone de forêt en pleine ville.

PROJET / RÉALISATION

Un mur végétalisé. Instantanément décelable, le premier défi de cette réhabilitation consiste à trouver moyen d’harmoniser des façades qui, pour avoir été construites en 5 étapes depuis 1924, n’ont aucune cohérence architecturale. Après quelques réflexions menées sur les mérites respectifs des habillages de verre ou métal, c’est l’option du mur végétal qui est retenue. Outre sa modernité et son aspect saisissant, la technique présente le double avantage d’être une protection phonique et thermique.

Les 4 ceintures végétales qui habillent le bâtiment en L sont constituées d’un maillage d’acier galvanisé où s’insèrent les modules remplis du substrat organo-minéral propice à la croissance des vivaces.
Le système d’irrigation, quant à lui, est informatisé et géré à distance, via Internet, par l’entreprise lyonnaise inventeur du procédé, celle-là même à qui le métro de Lausanne doit la végétalisation de sa station Flon.

Au final, la décoration est d’inspiration “Art Déco”. Dans les chambres sud et est, majoritaires, le plafond à caisson grimpe en pente douce jusqu’à 3 mètres 30 vers la lumière et les hautes fenêtres dominant les remparts. Quelques chambres proposent un coin “réunion d’affaires”, dont H&P souhaite tester l’attractivité.
Partout enfin: crépi au mur, teck ou moquette au sol (résine industrielle dans le hall d’entrée), isolation phonique assurée par l’épaisseur du béton originel, isolation thermique, par un doublage intérieur, et dans chaque pièce, pour chaque type d’objet, un soin amoureusement porté au détail.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF