Voir le PDF
Commander

Boschung Technology Center (28/2734)

Industrie - Artisanat
Payerne
Boschung Technology Center

SITUATION/HISTORIQUE

Aéropôle de Payerne. Situé dans la Broye vaudoise, en bordure de l’axe autoroutier A1 dans une zone en plein essor, l’aéropôle de Payerne est un parc technologique et industriel développé autour de la base aérienne. L’Entreprise Marcel Boschung AG, fondée en 1947, est devenue l’un des leaders mondiaux du développement, de la fabrication et de la commercialisation de véhicules et de systèmes électroniques pour l’entretien de surfaces de circulation des aéroports, autoroutes, routes et surfaces communales. Elle a choisi d’installer sur le site de l’aéropôle son nouveau centre afin d’y établir son siège principal et d’y regrouper également toutes ses succursales suisses. Comme une part importante de son développement est liée à l’aéronautique, un accès aux infrastructures aéroportuaires était essentiel. Le site de Payerne offrait, par conséquent, plusieurs atouts : lien direct avec la base aérienne, visibilité depuis l’autoroute, accès facile aux axes routiers, surfaces disponibles intéressantes et possibilité de tester les systèmes dans un contexte adapté. Début 2016, les travaux du Boschung Technology Center sont lancés et dix-huit mois plus tard le bâtiment et son couvert, qui représentent plus de 13 000 mètres carrés, peuvent être inaugurés.

PROGRAMME

Technologie de pointe pour le groupe Boschung. Afin de permettre à la fois le développement et les essais de nouveaux systèmes, le projet comprend plusieurs volets : un bâtiment principal, un couvert et un taxiway relié directement à la piste de la base aérienne.

Situé à proximité d’une nappe phréatique, l’ensemble ne pouvait se développer qu’en hauteur. Le bâtiment principal possède quatre niveaux et permet d’accueillir quelque cent cinquante collaborateurs. Au rez-de-chaussée se trouvent les ateliers de maintenance et de développement, un local de stockage et un espace logistique pour la livraison et l’expédition des marchandises. Un showroom, dans lequel sont exposées les machines phares du groupe, permet d’accueillir la clientèle. L’ensemble de ses locaux possède une hauteur sous plafond de huit mètres.

Le premier étage est conçu comme une mezzanine en relation avec les espaces principaux du rez-de-chaussée. L’espace du showroom est surplombé par le restaurant de l’entreprise, qui bénéficie d’une cuisine professionnelle, d’une galerie, de deux salles de formation et d’une salle de conférence. Une galerie avec les bureaux des chefs d’ateliers se place en hauteur au-dessus des ateliers. L’appartement de fonction pour le concierge occupe l’angle Nord-Est du premier étage du bâtiment. Il bénéficie d’un patio et est accessible indépendamment. Les deux derniers étages sont attribués aux bureaux administratifs.

Disposé parallèlement au bâtiment principal, le couvert sert d’espace de stockage de matériel et de machines ; une zone de lavage y est aussi prévue.

PROJET/RÉALISATION

Jeu de lignes. Les fondations sont constituées de pieux forés avec longrines et dallages en béton-armé. Deux structures se distinguent : la partie Nord du bâtiment est construite en béton-armé de type dalles et piliers (en raison du nombre d’étages et d’une extension potentielle) alors que la halle des ateliers et le couvert sont réalisés en acier avec des profilés HEA et des tôles porteuses de toiture. Les façades comportent quatre types de construction : Système poteaux-traverses pour le showroom, système poteaux-traverse avec portes industrielles pour les ateliers, système de façade ventilée avec bacs isolés pour la zone de stockage, système de façade double-peau avec stores pour la partie administrative afin de protéger les bureaux des nuisances sonores.

Les toitures sont plates et servent de bassin de rétention. Les toitures du couvert, des ateliers et du stock comportent l’installation des panneaux photovoltaïques. Une marquise entoure le bâtiment.

À l’intérieur, les choix de matériaux varient selon la fonction des espaces. Les sols du rez-de-chaussée, des bureaux des chefs d’ateliers du 1er étage et des bureaux Beng du 2e étage sont revêtus de résine alors que du parquet est posé au 1er étage dans le restaurant, les espaces de formation, la mezzanine et l’appartement du concierge, ainsi que dans les salles de réunion du 3e étage. Dans les espaces restants des 2e et 3e étages les sols sont couverts de moquette. La volonté de garder la matérialité des murs justifie le choix du béton lasuré et de la dispersion blanche sur la brique. Les plafonds se distinguent par des baffles acoustiques horizontaux ou verticaux animant les espaces.

Une attention particulière est portée sur l’énergie. Au niveau de l’électricité, une station transformatrice est installée sous le couvert. Concernant le chauffage, deux pompes à chaleur
géothermiques fonctionnent en bivalent avec une chaudière à gaz alimentée par le réseau de gaz naturel. La distribution est de trois types : radiateurs pour les bureaux, chauffage au sol dans le showroom, l’appartement du concierge, panneaux rayonnants dans l’espace stockage et logistique. Les ateliers mécaniques sont chauffés par des panneaux radiants à gaz. Afin de garantir un confort agréable en été, un système de refroidissement par les dalles sans chape est prévu dans le showroom et les étages administratifs. Ce sont les dix-huit sondes géothermiques qui permettent une production frigorifique en fonctionnant sur le principe du géocooling.

Le concept prévoit également une aération contrôlée pour le bâtiment. L’automatisation du bâtiment et la régulation des installations CVSE sont pilotées via le système KNX-MCR.

Enfin, au milieu de cette foison de technologies, des piliers « arbres » s’expriment sculpturalement dans ces volumes de grande hauteur.

Depuis le showroom, un escalier monumental emmène le visiteur vers le restaurant alors que les mezzanines relient les espaces entre eux. Ainsi, l’extérieur rythmé par des lignes horizontales et verticales contraste avec l’intérieur caractérisé par la dynamique du mouvement : relations entre les niveaux, murs construits en biais et un atrium au 3e étage, puits de lumière aux verres irréguliers tel un diamant au coeur de l’entreprise.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF