Voir le PDF
Commander

Résidence Liotard (25/2230)

Etablissements médicaux
Genève
Résidence Liotard

HISTORIQUE / SITUATION

Concept urbain et intégration fonctionnelle. Suite à la fusion des caisses CEH et CIA, la Caisse de Prévoyance de l’Etat de Genève (CPEG) agit en qualité de maître de l’ouvrage.

Elle bénéficie dans cette fonction de l’expérience de la CEH (Caisse de Prévoyance des établissements hospitaliers) à l’origine de plusieurs constructions dans le domaine de l’habitat pour personnes âgées, telles que l’EMS la Petite Boissière (65 lits), l’EMS les Charmilles (92 lits) et la Résidence des Jardins du Rhône (102 lits).
Intégré dans un PLQ prévoyant l’implantation d’un EMS, le projet s’inscrit dans un complexe immobilier comprenant des immeubles HBM, propriété de la Fondation Jean Dutoit, ainsi qu’un immeuble d’appartements pour personnes âgées de type IEPA géré par la Fondation René et Kate Bloch (FRKB). La Résidence Liotard se situe en prolongation et perpendicularité à un immeuble de sept entrées, dont l’entrée de l’immeuble IEPA, construit le long de la route de Meyrin.

Le bâtiment s’inscrit dans les contraintes du site et répond aux critères d’interaction avec le voisinage dès lors qu’il cohabite avec diverses affectations.
La zone est caractérisée par un tissu urbain en développement dans lequel s’intègrent crèches, écoles, lieux de culte, centres socioculturels, groupe médical et surfaces commerciales, restaurants, logements de types HLM, HBM et loyers libres.

La Résidence Liotard constitue un lieu de rencontres ouvert à toutes sollicitations d’actualité, culturelles ou autres, dans la mesure où elle participe à la vie du quartier et accueille en priorité des habitants âgés des quartiers environnants (route de Meyrin, Vieusseux, la Servette, les Avanchets).

L’accessibilité au site par les TPG (arrêt Vieusseux) offre une excellente desserte, tant pour les résidents et leurs proches que pour le personnel. Cette lisibilité et l’accessibilité au site participent aux caractéristiques de l’intégration de la Résidence Liotard, les autres se traduisant par la sécurisation des trajets, les espaces piétonniers et résidentiels, ainsi que le confinement protégé des lieux de rencontres tels que le jardin et les terrasses dans lesquels peuvent se développer diverses activités sociales de l’établissement.

PROGRAMME / PROJET

Bien-être des résidents et efficience opérationnelle. L’objectif principal est de favoriser le bien-être des résidents et d’encourager les contacts sociaux, dans un immeuble d’abord et dans un quartier ensuite. L’organisation générale est donc articulée et rythmée par la succession des moments-clés de la vie quotidienne (repas, activités sociales, soins, visites, etc.) et réfléchie pour utiliser les ressources humaines de manière opérationnelle, fonctionnelle et efficiente.  Le principe mis en évidence est la transition entre espaces privés, semi-publics et publics dans l’harmonie et le confort. Les cheminements sont donc clairs et ordonnés, accompagnés d’une signalétique en adéquation avec l’accueil de personnes âgées ayant besoin de points de repères.

Le concept architectural consiste à réduire les temps de déplacement des résidents et des collaborateurs afin de faciliter la gestion opérationnelle et l’accessibilité aux activités communes, tout en permettant une optimalisation de la disponibilité du personnel auprès des résidents. Le projet s’articule autour du 3ème étage dit “étage central”, qui regroupe des activités de loisirs et de soins, neuf chambres d’appoint, les locaux de services ainsi que les bureaux et locaux du personnel. L’établissement est ensuite divisé en deux secteurs semblables, les étages 1 et 2 et les étages 4 et 5, qui comptent chacun 18 chambres identiques de 25,5 m2.

Les chambres sont fonctionnelles et conçues pour rester un “lieu de vie privatif” qui peut être aménagé par le résident. Leur surface permet de respecter l’intimité et donne le sentiment de pouvoir “être chez soi” Leur conception s’éloigne ainsi d’une conception de chambre d’hôpital. Les aires de circulation permettent la déambulation et favorisent l’orientation spatiale par une signalétique de couleur bien visible et par un éclairage adapté qui souligne les différentes affections des lieux.

La construction s’appuie sur un système de poteaux et dalles en béton armé offrant une grande flexibilité. La structure porteuse peut intégrer, le cas échéant, des modifications typologiques ultérieures indispensables pour adapter les aménagements à l’évolution des concepts de gestion d’EMS. Les cages de circulations verticales assurent la sismique de l’ouvrage.

Pour tenir compte du concept énergétique s’approchant des standards Minergie, une attention particulière a été portée au type de façades. Une solution de façades ventilées en aluminium a été retenue, avec une isolation thermique très performante. Au rez-de-chaussée, le verre est privilégié pour permettre de larges visions sur l’extérieur.

La production de chaleur est au gaz et un double flux généralisé assure la ventilation. Des panneaux solaires placés sur la superstructure technique assurent le préchauffage de l’eau chaude sanitaire, le complément étant garanti par les chaudières à condensation. Un rafraîchissement est également prévu, compte tenu des besoins des personnes âgées.
Les installations électriques, principalement le courant faible sont à la pointe en matière de sécurité, de gestion des appels malades et d’anti-errance.

A l’intérieur, les revêtements utilisés sont le bois pour le mobilier ainsi que les revêtements des couloirs formant ainsi une ambiance chaleureuse. Les sols sont de couleur taupe en linoleum dans les étages, parquet pour les chambres et carrelage pour le rez-de-chaussée. Les plafonds sont en plâtre perforé pour des raisons acoustiques et au rez-de-chaussée deux type différents marquent des ambiances distinctes avec du bois dans la cafétéria et du Techstyle dans l’entrée et le restaurant.

Les aménagements extérieurs sont à l’ouest une grande terrasse ombragée et à l’est un parc avec bancs pour l’usage des résidents. Tous les cheminements extérieurs sont illuminés et les pentes adaptées aux fauteuils roulants.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF