Voir le PDF
Commander

Bâtiment du BIT (28/2643)

Banque - Administration - Commerce
Genève
Bâtiment du BIT

SITUATION/HISTORIQUE

Rattachée alors à la Société des Nations, l’ancêtre de l’ONU, l’Organisation Internationale du Travail a été fondée en 1919. Histoire de fêter dignement son centenaire, l’OIT a souhaité remplacer ses installations CVSE vétustes, pour être en conformité aux normes environnementales et sécuritaires actuelles, tout en amenant une nouvelle jeunesse à l’emblématique bâtiment genevois abritant le Bureau International du Travail, le secrétariat général de l’organisation. Construit de 1969 à 1974, ce vaisseau de deux cent vingt-cinq mètres présentant l’aspect d’une grande voile posée sur un catamaran est l’oeuvre des architectes Eugène Beaudoin, Pier Luigi Nervi et Alberto Camenzind. Le bâtiment principal de onze étages sur lequel se concentreront les travaux jusqu’en 2019 repose sur deux volumes situés à ses extrémités.

CONCEPT ARCHITECTURAL

Principal défi relevé par Steiner SA, le traitement chirurgical des façades du bâtiment principal. La peau de l’édifice genevois est composée de coques de fonte d’aluminium, ou Alcast, présentant un effet “béton bouchardé”. Plutôt que de déposer ces coques, l’option finalement choisie a été de
refaire la façade de l’intérieur. Le complexe d’étanchéité et d’isolation a été remplacé, de même que l’ensemble des fenêtres. A cela s’est ajouté la mise en conformité des protections incendie. L’enveloppe a pu être nettoyée avec des produits dilués, opération assortie d’une récupération des eaux. Au bénéfice d’une isolation et d’une étanchéité refaites à neuf, la toiture hérite d’un garde-corps périphérique masquant les monoblocs de ventilation pour la suppression des cages d’escaliers.

AMÉNAGEMENT INTÉRIEURS

Si les fenêtres - un triple vitrage isolant avec store intégré dans un quatrième vitrage - ont gardé leur emplacement originel, la distribution des espaces de travail a changé. Au début des années 70, la taille du bureau était fonction du grade du collaborateur. On privilégie aujourd’hui l’uniformisation des modules, trois fenêtres par bureau, généralement occupés par deux personnes. Avec près de 60% de parois amovibles, le BIT s’est cependant garanti une flexibilité future pour créer des espaces de travail plus grands, par module de trois fenêtres. Les anciens éjecto-convecteurs sont passés à la trappe, l’allège de soixante centimètres dans laquelle passait le système de chauffage et de ventilation disparaissant au profit d’un chauffage avec plafond actif et des poutres de ventilation. La surface des bureaux a ainsi pu être augmentée.

Autres nouveautés, des éléments métalliques modulables permettant de transformer certains bureaux en open space et des séparations vitrées entre les bureaux et les couloirs. Un bien-être qui se lit aussi dans le choix des matériaux: sols moquette AirMaster de chez Desso - label reconnu par les allergologues - dans les bureaux et résine pour les locaux de stockage, éclairage 100% LED.

Egalement au menu de la première tranche de travaux, la reconfiguration de la zone VIP du 11e étage, comprenant les salons de réception, une cuisine et une grande terrasse couverte. Les marbres existants en provenance des pays membres de l’OIT ont été conservés et intégrés dans le projet final.

PARTICULARITÉS

Réalisés en site occupé, les travaux sont échelonnés en trois tranches. Lorsqu’une tranche est achevée - c’est déjà le cas de la partie Sud - , les collaborateurs en prennent possession et libèrent ainsi l’autre partie qui se mue en espace chantier, et ainsi de suite jusqu’au dernier tiers. L’objectif est d’achever les travaux pour le centenaire de l’organisation.

Reliés par l’allée des Colonnades, les deux bâtiments de base “Groupe Réunions” au Sud eT “Services généraux” au Nord seront restaurés à partir de 2019.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF