Voir le PDF
Commander

Les Contemporaines de Mancy (23/2055)

Résidences - Locatifs
Collonge-Bellerive
Les Contemporaines de Mancy

SITUATION / PROGRAMME

Composer avec la pente. La parcelle d’accueil, de géométrie quasi-rectangulaire avec pente naturelle et dénivelé de 4 mètres, est située dans une zone résidentielle de villas, verdoyante et calme, à proximité du bord de lac et à 10 minutes du centre de Genève en voiture. Orientée principalement au sud-ouest, elle bénéficie d’un bel ensoleillement et d’une magnifique vue sur le Jura à travers les arbres.

Dans cette zone champêtre et peu densifiée, l’objectif était de bâtir 10 villas de haut standing, harmonieusement intégrées au site environnant. Le choix s’est vite arrêté sur l’implantation de deux groupes perpendiculaires de 7 et 3 villas, avec construction en terrasses pour le premier groupe, offrant aux villas l’avantage d’un jardin plat en même temps que d’une intimité marquée par le décaissement, le muret et la haie qui les séparent les uns des autres.

Outre son inscription dans la norme Minergie, le projet s’est développé autour de quatre idées centrales: s’insérer naturellement dans le terrain, ouvrir chaque villa sur l’extérieur tout en la privatisant, jouer des espaces et des volumes pour faire bénéficier l’intérieur d’un maximum de lumière naturelle et bien différencier, enfin, l’espace jour de l’espace nuit.

PROJET

Lumière naturelle et matériaux nobles. C’est ainsi qu’a vu le jour le concept d’une imbrication de cubes, avec au sol un volume à effet de socle qui déploie à l’horizontale la stabilité de sa ligne sur laquelle reposent, telles des cabanes, les “boîtes” abritant les volumes nuit, entre lesquelles s’intercalent autant de terrasses privatives.

Au rez-de-chaussée, la relation privilégiée du “socle” avec le terrain s’exprime tant par la hauteur sous plafond de plus de trois mètres côté jardin, que par les vastes ouvertures qui offrent au regard un prolongement naturel vers l’extérieur. Effet d’intégration renforcé, côté façade, par le crépi gris texturé dont les stries rappellent les strates de la terre, tandis qu’à l’étage fait contraste le fin crépi blanc de la structure où s’encastre le balcon de la chambre principale.

Disposés autour d’un noyau central de circulation, les espaces jour et nuit sont séparés par un escalier à une volée droite, en béton préfabriqué. Léger, sans contremarche et ouvert sur le living-room, il fait office de sculpture intérieure en même temps que de source de lumière naturelle, puisqu’éclairé par une porte-fenêtre ouvrant sur la terrasse et sa pergola.Haut standing oblige, les matériaux sont de qualité, le chauffage géothermique, la ventilation à double flux et la menuiserie, les huisseries comme les écoulements d’eau, intégrés.
On note ainsi les stores en toile micro-perforés au rez-de-chaussée, pour prolonger l’effet d’ouverture, le bois exotique pour les terrasses et balcons du premier, les palettes en béton préfabriqué pour les terrasses du rez. Le béton apparent étant d’ailleurs la note unificatrice des aménagements extérieurs.
Quant aux sous-sols, ils abritent un dépôt et local technique assez conséquent, puisque chaque villa dispose de sa propre pompe à chaleur avec sonde géothermique forée à près de 200 m. de profondeur.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF