Voir le PDF
Commander

Trèfle Campus Santé (29/2762)

Banque - Administration - Commerce
Le Grand Saconnex
Trèfle Campus Santé

HISTORIQUE/SITUATION

Depuis le premier quart du 20e siècle, une tradition implicite veut que Genève accueille ses organisations internationales sur la rive droite du Léman. Un choix justifié notamment par la proximité de la gare, de l’aéroport ou de l’autoroute, qui perdure encore aujourd’hui avec la présence marquante de nombreuses institutions officielles.

Ce regroupement de structures étatiques, internationales ou non-gouvernementales favorise l’échange et la bonne marche des différentes missions. Une réalité décelée par les autorités qui, au début des années 2000, développent un grand projet d’urbanisme baptisé « Jardin des Nations ». Fruit d’un concours lancé en 2010, située à l’angle de la route de Ferney et du chemin du Pommier, la présente
réalisation s’inscrit pleinement dans ce contexte.

L’immeuble qui abritera les sièges du Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme (« Fonds Mondial ») et l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (« GAVI ») doit trouver sa place dans un périmètre voué à évoluer, mais encore composé de bâtiments disparates et de grands parcs.

PROGRAMME

Posés sur deux niveaux de sous-sol et de deux rez-de-chaussée, les sept étages de l’édifice se répartissent dans trois bras inégaux. Sur 41 696 mètres carrés, les surfaces brutes de planchers accueillent un grand nombre de bureaux, un centre de conférences avec une trentaine de salles de réunions, un auditoire de trois cent places, une cafétéria de trois cent places également, un restaurant take away et un fitness. À ce programme pointu s’ajoute encore des espaces aux fonctions de support tels que poste de sécurité, accueil, infirmerie, archives et autres locaux techniques propres à assurer un fonctionnement optimal à l’ensemble. Enfin, plus de deux cent cinquante places de stationnement sont regroupées entre l’intérieur, l’extérieur de l’immeuble et la vélostation.

PROJET

La géométrie articulée du bâtiment échappe aux contraintes formelles du réseau routier qui l’enserre. Ce trèfle aux lignes tendues et aux arêtes effilées offre, selon d’où on le regarde, des perceptions changeantes. Plié et déplié, le volume se révèle au fur et à mesure d’une promenade ; s’allonge ou se rétracte selon l’approche.

Sur chaque façade, l’enveloppe extérieure vibre au gré des changements de lumière naturelle et se modifie suivant à l’intensité du jour. Un surprenant dynamisme qui s’explique par l’habile jeu d’angles ou de faux parallélismes mené en plan (trois ailes polymorphes) et en élévation(bandeaux pleins fuselés), encore souligné par l’équilibre subtil entre les grandes baies vitrées et la matérialité des panneaux pleins en métal anodisé.

À la fois nettes et souples, ces formes épousent une organisation intérieure implacable où, autour d’un large noyau central dédié aux circulations verticales desservant les trois ailes, chaque espace se voit traité en fonction de son usage propre. La privacité est alors garantie, tout en favorisant les possibilités d’échange ainsi qu’une certaine fluidité entre locaux. Ceux-ci sont traités avec simplicité et rigueur, avec sols en terrazzo, faux planchers recouverts de moquette, plafonds métalliques, plâtre ou bois selon l’affectation de la pièce. La structure primaire est en béton armé, hormis la toiture du grand auditoire dont la portée a nécessité une charpente métallique.

Ce bâtiment au parti expressif puissant donne au site une identité claire, moderne et facilement reconnaissable. Une valorisation évidente pour ce périmètre un peu déqualifié, encore renforcée par l’attention portée aux aménagements extérieurs. Traversé par une promenade publique au mobilier urbain soigné, le joli parc qui se déploie autour de l’immeuble se compose en effet de nombreuses espèces végétales (bosquets, arbres, parterres de graminées et de vivaces, surfaces engazonnées) et se connecte parfaitement à l’ensemble du quartier des organisations internationales. Pour les usagers ou pour les promeneurs, la réussite est incontestable.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF