Voir le PDF
Commander

Résidence Saconnex Parc (26/2361)

Résidences - Locatifs
Petit-Saconnex
Résidence Saconnex Parc

HISTORIQUE / SITUATION

Perché sur une des plus hautes collines de Genève. Situé au Petit-Saconnex, une des plus hautes collines de Genève, surplombant le lac Léman et le jet d’eau de la Cité de Calvin, la Résidence Saconnex Parc propose 32 appartements en PPE allant du 2 au 9 pièces. Elle est entourée d’un parc en pente douce et d’espaces arborisés dont certaines espèces sont centenaires. Sa situation est privilégiée car proche du centre-ville, mais loin de son agitation. Les commerces et les écoles sont à quelques mètres, tout comme le centre du quartier qui a su préserver une ambiance pittoresque de village.
La parcelle, de 5’200 mètres carrés, était occupée auparavant par une villa et un hangar à peinture attenant. Ces constructions présentaient des matériaux renfermant de l’amiante, qu’il a fallu traiter lors de la démolition. L’emprise au sol du nouvel immeuble exploite l’entier de la parcelle.

PROGRAMME

Des appartements traversant de très haut de gamme.   À ce niveau de gamme, un espace commun aux acquéreurs de l’habitation a été réservé pour y installer un Spa avec sauna, hammam, douches et vestiaires ainsi qu’un fitness, un local pour les vélos, les techniques et la buanderie. Sur le reste de la surface, quatre généreux appartements, entre 100 et 200 mètres carrés, ont été créés. Tous s’ouvrent sur une terrasse-jardin privative.

L’entrée principale de l’immeuble se fait, quant à elle, par le rez-de-chaussée, accessible par une passerelle depuis la route et s’ouvre sur un large hall desservant deux cages d’escaliers et d’ascenseurs. Ce niveau se divise entre six appartements de taille différentes dont deux ont été regroupés. Puis, les quatre niveaux supérieurs se répartissent de manière identique entre cinq appartements de différentes surfaces, tous traversant, sauf un. Le cinquième étage est, quant à lui, partagé en trois logements de plus de 200 m2. Le dernier étage abrite un attique de 445 m2 entouré d’une terrasse de 260 m2. Un parking souterrain de 62 places vient compléter cet ouvrage.

PROJET

Entre verre et granit du Cachemire. La fa-
çade de l’immeuble se veut résolument contemporaine mariant du verre aux reflets bleutés, de la pierre aux teintes rosées et du béton poli agrémenté d’agrégats de Carrare et de ciment blanc. La volonté des architectes étaient de créer une façade à l’aspect visuel fort. De grandes arches en granit du Cachemire ponctuent ainsi les quatre façades du bâtiment créant une dynamique visuelle. Ces éléments représentent 68 tonnes de pierre en façades. La transparence des éléments vitrés, posés de dalle à dalle, ainsi que la présence de balcons arrondis adoucissent les éléments verticaux des arches.

À l’intérieur, les sols des parties communes ont été réalisés avec du marbre blanc, tandis que des éléments en ébénisterie recouvrent les parois. Les escaliers des communs sont d’un seul tenant pour les marches et contremarches et leur longueur s’étire jusqu’à 1,90 mètre. Autre particularité, une des cages d’escaliers dessert directement un des appartements du 5ème étage. Tandis que la deuxième cage d’ascenseur arrive directement dans l’appartement du 6ème étage.
Un accès direct en terrasse depuis l’ascenseur est également possible. L’appartement en attique est sans conteste un élément fort du projet. Entièrement vitré, son acquéreur a choisi un châssis extrêmement fin, de deux centimètres seulement, pour accentuer encore la légèreté de la structure. Une casquette en béton également très fine est posée sur cette structure vitrée.

Pour permettre une plus grande modularité et polyvalence aux acquéreurs, le maître de l’ouvrage a voulu que toutes les surfaces en béton ou maçonnées soient doublées. Ce qui permet à chacun d’accrocher ce qu’il désire aux parois sans attaquer la structure en béton ainsi que d’y faire passer tous les câbles électriques. Un faux-plafond, dans chaque pièce, permet également d’y installer tous les éléments des luminaires, sans toucher à la structure. Un important travail d’installation électrique a été réalisé car tous les appartements sont équipés d’une domotique de base qui peut être pilotée par un iPad. Lumières, stores, prises commandées,
chauffage, vidéophonie, tout se gère par cet interface. Côté travaux, une phase de six mois a été nécessaire pour les travaux spéciaux. Comme la totalité de la parcelle a été utilisée pour la construction, il a fallu insérer des parois berlinoises pour maintenir le terrain. Ces parois de 15 mètres de haut représentent environ trois niveaux. Le système de chauffage se faisant par géothermie, 17 sondes ont été installées en fond de fouille à 240 mètres de profondeur, ce qui représente 4,8 km de forages.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF