Voir le PDF
Commander

Le Nouveau Prieuré (27/2475)

Etablissements médicaux
Chêne-Bougeries
Le Nouveau Prieuré

HISTORIQUE/SITUATION

Faire plus. Jolie commune de la rive gauche, Chêne-Bougeries connaît comme toutes les agglomérations situées en périphérie de la ville de Genève un développement important. Aujourd’hui, entre le plateau de Frontenex et l’ensemble résidentiel de la Gradelle, ce sont 18 000 mètres carrés qui se voient exclusivement consacrés à un programme audacieux et original. Mais comment en est-on arrivé là ? Appartenant depuis 1907 au Bureau Central d’Aide Sociale(BCAS), ce beau terrain accueillait un établissement pour personnes âgées dont la mise aux normes devenait urgente. L’inévitable diminution de capacité d’accueil causée par de tels travaux et l’estimation des coûts poussent l’institution à reconsidérer sa feuille de route. Le projet de rénovation est vite abandonné et le BCAS élargit son ambition, à la hauteur des objectifs qu’il poursuit depuis toujours : aider tous les habitants en difficulté du canton, sans distinction de nationalité, d’orientation politique ou d’appartenance religieuse. Un partenariat public/privé se met en place pour l’occasion. Le concours d’architecture pour ce qui s’appellera désormais le “Nouveau Prieuré” est finalisé au cours de l’année 2002. 

PROGRAMME

Faire mieux. Le pari lancé par les protagonistes est celui du “vivre ensemble”. Aux portes de la ville, ils décident de faire cohabiter plusieurs types de populations et différents modèles d’activités au sein d’un même complexe. Sur la parcelle, chacun des trois bâtiments accueille une affectation particulière qu’il conviendra de mettre en corrélation avec celle de l’immeuble voisin, notamment par un partage des équipements et des services.

Ces volumes à la fois si semblables et si distincts(aucun n’a la même longueur ou la même largeur; les gabarits font R+3, R+5 et R+6) sont reliés par un même rez-de-chaussée et s’articulent autour d’une grande place centrale.

L’ensemble abrite un home pour personnes âgées avec cafétéria ouverte au public, une crèche, un foyer pour polyhandicapés, des logements pour étudiants et des appartements locatifs.

PROJET

Faire bien. Les bâtiments se distinguent par une implantation habile et des volumétries soigneusement travaillées. Les parallélismes approximatifs, les orthogonalités imparfaites et l’inflexion des façades apportent à l’ensemble une certaine fraîcheur. Sans lourdeur, le complexe offre au promeneur une perception de sveltesse où le jeu des alignements permet d’agréables échappées visuelles. Coeur du projet, l’espace circulaire fait converger toutes les dynamiques de l’ensemble. Véritable “place du village”, c’est là que se créent l’animation et le lien social recherchés.

L’expression des façades participe également à cette réussite. La trame répétitive et l’alternance de pleins et de vides donnent évidemment une identité claire à l’ensemble ; la banalisation est savamment évitée par un traitement faisant la part belle aux teintes chaudes et aux matérialités
brutes. La pureté formelle de ce damier coloré cache une mise en oeuvre pointue. Les grandes caisses creuses en béton préfabriqué semblent délicatement posées en quinconce les unes sur les autres, comme si les bâtiments n’avaient plus à répondre à de quelconques contraintes statiques ou d’asservissantes normes constructives.

Un effet plastique très abouti qui n’empêche pas le complexe d’atteindre les standards du label Minergie®. Le projet réunit trois grandes maisons différentes sous une entité commune clairement reconnaissable : celle d’une réalisation institutionnelle novatrice, peut-être l’une des
premières en Suisse à offrir un tel type de programme. Nouveau (petit) quartier à l’identité forte, le “Nouveau Prieuré” se démarque dans un environnement bâti plutôt traditionnel. 

Ses caractéristiques spatiales et esthétiques très bien pensées garantissent néanmoins une intégration douce, sans heurts avec le tissu existant et sans conflit avec le paysage.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF