Voir le PDF
Commander

Tribunal de Payerne (28/2615)

Banque - Administration - Commerce
Payerne
Tribunal de Payerne

SITUATION/HISTORIQUE

Situé au coeur de la ville de Payerne, l’immeuble d’origine a cédé sa place à deux bâtiments organisés autour d’une cour délimitant deux corps distincts destinés à la Justice de paix d’une part et à l’Office des poursuites d’autre part. Une exigence qui s’inscrit dans la nouvelle stratégie immobilière de l’Etat de Vaud, qui entend regrouper dans chaque district – en l’occurrence celui de la Broye-Vully – les services de l’ordre judiciaire. La responsabilité des travaux de démolition et de reconstruction a été confiée à l’entreprise générale Edifea SA.

CONCEPT/ARCHITECTURE

Tout en poursuivant la logique mitoyenne de la zone dans laquelle il se situe, ce nouvel ensemble administratif dispose d’une cour ouverte vers le sud qui fait office d’espace de référence principal. Une césure spatiale qui permet un apport de lumière au sein du bâtiment. La partie publique – salles d’audience, réceptions, box d’audition – est concentrée dans les deux étages inférieurs. Les espaces à caractère privés – bureaux réservés à l’administration – sont concentrés dans les parties supérieures, une partie des combles étant réservées aux installations techniques.

L’articulation des volumes se réfèrent aux modèles de maisons à toitures à deux pans propres aux tissus urbains médiévaux. De très légers décalages dans le plan de façade rappellent les modénatures des maisons mitoyennes et le matériau choisi – du béton apparent sablé - apporte une petite touche contemporaine. Des éléments en “T” identifient l’entrée publique – commune aux deux services – à la rue de la Gare, ainsi que l’entrée privée côté rue de Savoie. A l’intérieur, les salles d’audience ont été réalisées avec des sols en parquet, tandis que des éléments préfabriqués recouvrent l’ensemble des escaliers. L’architecte a opté pour des luminaires ronds intégrés dans les faux plafonds et pour des bandes LED affleurées aux murs ou intégrées au mobilier ce qui permet d’apporter une touche de modernité tout en restant sobre.

PARTICULARITÉS

Lors de la démolition de l’ancien bâtiment, la mise à nu des murs mitoyens a révélé la fragilité de ces derniers, ce qui a entraîné des étayages particuliers réalisés sur les maisons voisines. Outre l’installation de micro-pieux, un noyau central stabilise le nouvel édifice qui s’appuie sur les murs mitoyens par des empochements.

Les reprises de charges s’effectuent au moyen de piliers en acier dissimulés derrière les cloisons. On signalera l’absence de chape dans les étages supérieurs et un revêtement de type Haltopex posé sur la dalle brute, lequel fait office de protection acoustique.

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE

Les deux premiers niveaux destinés au public sont équipés d’une ventilation double flux, contrairement aux étages supérieurs réservés aux bureaux. Le bâtiment bénéficie d’un chauffage au gaz, avec des convecteurs installés à chaque étage.

Principale difficulté, la pose précise des tubes d’alimentation en dalle. La réalisation de ce bâtiment public répond aux critères Minergie.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF