Voir le PDF
Commander

IAF Genève (23/2014)

Banque - Administration - Commerce
Genève
IAF Genève

HISTORIQUE / SITUATION

Changement d’affectation en cours d’études. Lancé en 2003, le projet résulte d’un concours d’architecture mis sur pied en vue de constituer une extension de l’OMC (Organisation Internationale du Commerce). Cette dernière s’est par la suite désistée, préférant une solution qui lui permette de regrouper l’ensemble de ses services sur un site unique, au bord du lac.

La FIPOI, organisme chargé de la mise à disposition des infrastructures immobilières en faveur des organisations internationales, a donc repris le projet en l’adaptant à d’autres besoins, permettant notamment d’offrir des surfaces aux Missions diplomatiques.
 
Le terrain de 3’800 m2 donne sur l’avenue de France, à l’amont du faisceau de voies CFF, lesquels sont propriétaires de la parcelle et la mettent à disposition de la FIPOI sur la base d’un droit de superficie conclu à titre onéreux. Le site présente l’avantage de la proximité avec de nombreuses organisations internationales, non loin du Palais des Nations, exigeant en contrepartie un soin particulier pour l’implantation, les accès, et la gestion générale des questions liées au voisinage des lignes ferroviaires.

PROGRAMME

Qualité d’image et de construction. Le nouveau mandat déterminé après les études initiales exigeait la reprise du concept à partir de l’avant-projet, avec comme objectif d’optimiser l’utilisation des locaux et les coûts. La réalisation, confiée à une entreprise totale chargée de reprendre l’ensemble des mandataires, est donc basée sur une révision complète, permettant de satisfaire au nouveau programme.

Celui-ci  comprend 18’000 m2 de surfaces brutes de planchers pour 10’600 m2 de surfaces locatives, dans un volume de 60’300 m3 SIA. L’ensemble est affecté à des surfaces administratives et de réunions, offrant par ailleurs 129 places de parc réparties sur deux sous-sols. Cet investissement de quelque 50 millions de francs permet de loger environ 400 postes de travail sur neuf niveaux.

Le programme détermine un standard énergétique correspondant au label Minergie, l’autre élément déterminant pour de nombreux aspects de la réalisation étant la maîtrise des questions phoniques et du fonctionnement du système “double peau“ choisi pour l’enveloppe. Celle-ci détermine une image au caractère qualitatif élevé, pouvant contribuer à rehausser la valeur du bâtiment dans un environnement difficile.

PROJET

Enveloppe multifonctionnelle. Le bâtiment s’adapte au site et à son environnement, reprenant le gabarit de la construction voisine pour créer de cette manière un ensemble unitaire, tout en restant différencié. L’ouvrage présente un aspect monolithique en verre, dont se dégagent deux volumes bien distincts qui définissent les espaces publics du projet. Une longue passerelle aboutit sur le hall d’entrée, dans une cour intérieure.

Deux couches de verres transparents miroitants en panneaux disposés de façon aléatoire constituent l’essentiel visible des façades intérieures “double peau“. Les faces extérieures de l’enveloppe sont constituées d’un verre simple monté par éléments sur de fins cadres d’aluminium. La double peau en verre à joints fermés des faces extérieures permet de garantir une isolation phonique performante: les deux couches sont séparées par 60 cm de vide dans lequel des coursives d’entretien sont aménagées. La ventilation interstitielle est assurée par des ouvertures au niveau de la toiture, favorisant le réglage du tampon d’air intermédiaire. L’ensemble du dispositif est réalisé au moyen d’éléments fins et discrets, permettant de garder un effet de légèreté et de transparence aussi perceptible que possible.

Sur le plan énergétique, le raccordement au réseau GLN (Genève-Lac-Nations) des Services industriels, permet d’offrir les sources de chauffage et de rafraîchissement écologiques et économiques, via neuf pompes à chaleur à haute performance.

Equipé d’autre part d’une ventilation à double flux, le bâtiment bénéficie d’un rendement énergétique global très efficace de même que d’une densité optimalisée des surfaces de planchers, grâce à l’inclusion de toutes les conduites à l’intérieur des structures.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF