Voir le PDF
Commander

CICR "Humanitarium" (25/2235)

Banque - Administration - Commerce
Genève
CICR "Humanitarium"

HISTORIQUE / SITUATION

Au cœur de la Genève internationale. Dès la première moitié du 20ème siècle, portée par une forte ambition politique, la cité de Calvin entend se développer de façon inédite. Avec notamment la présence de la gare, la rive droite du lac apparaît alors comme un espace idéal pour une croissance désormais tournée vers le monde extérieur. 

En deux ou trois décennies seulement, cette partie de la ville devient le centre névralgique d’une Genève qui peu à peu s’impose sur la scène internationale. C’est donc dans un secteur où fleurissent les institutions internationales et les missions diplomatiques que, en 1946, le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) décide de s’installer dans les murs de l’ancien hôtel Carlton, juste en face du siège européen de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Chargé de symboles et de valeurs, ce périmètre va marquer l’histoire et le développement du siège du CICR.

PROGRAMME

Développer, préserver. L’essor de ses activités met le CICR face à de nombreuses questions. Consciente des contraintes liées à la morphologie escarpée du terrain ou à la forte présence de l’ancien Carlton, l’institution organise en 2009 un concours d’architecture. Les objectifs visés sont la création d’un restaurant public de 300 places ainsi que la mise à disposition d’espaces de travail, de salles de conférences et d’expositions. Des connexions entre les différents espaces existants et à créer devront en outre être garanties. L’accueil aux visiteurs du Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (construit en 1988) nécessitera diverses améliorations.

Au respect du bâti et à la préservation du paysage s’ajoute donc la volonté de proposer de nouveaux espaces ouverts et conviviaux, véritables lieux de vie et de rencontre.

PROJET

Trouver sa place. La réponse des architectes témoigne des potentialités a priori insoupçonnables d’une parcelle pentue, au bâti déjà dense et imbriqué.

Le restaurant est installé à côté de l’aile sud-ouest de l’ancien Carlton. En rupture avec les volumes bâtis alentours, son expression nettement contemporaine offre une transparence généreuse sur l’ensemble d’un pourtour aux lignes courbes. Ces pleins et ces déliés apportent au site une légèreté bienvenue, confirmée par de grandes baies vitrées sur toute la hauteur et une fine toiture plate en béton, elle-même percée pour permettre à un cèdre planté en pleine terre de se développer. 

Les options constructives complexes (plafond acoustique high-tech, structures minimales) savent rester discrètes, valorisant un traitement caractérisé par des matériaux sobres, dévolus à un espace simple et serein, ouvert à tous les publics. Baptisés plus tard “Visitor’s Center”, les bureaux, les salles de conférences et d’exposition s’inscrivent quant à eux essentiellement dans le terrain. 

Dans un dispositif habile disposé en parallèle avec les courbes de niveaux, les espaces semi enterrés offrent des surfaces modulables et confortables, sans péjorer la vision sur l’avenue de la Paix, en face du siège de l’ONU. Le traitement intérieur se veut souple et léger, à l’image des fines plaques de bois découpé qui modulent les plafonds. L’impact extérieur se résume à deux lames de verre intégrées dans un talus végétalisé, au pied du bâtiment historique.

Nouvelle étape dans l’histoire du siège genevois du CICR, cette réalisation valorise le périmètre, sans entrer en conflit avec les éléments qui le singularisent depuis des décennies. Le jeu de transparence, d’ouverture et de sinuosité garantit aux nouveaux espaces une identité claire et forte. 

Soutenu par des aménagements extérieurs réfléchis, le dialogue entre les bâtiments neufs et anciens est permanent. Respectant l’esprit du lieu, cette option résulte d’un choix stratégique qui maintient les symboles en place et esquive toute hiérarchie au profit de rapports harmonieux et fluides. Une réponse qui veut sonner comme un écho aux missions de la Croix-Rouge.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF