Voir le PDF
Commander

Centre du Développement de l'Enfant (29/2748)

Etablissements médicaux
Genève
Centre du Développement de l'Enfant

HISTORIQUE/SITUATION

C’est en 1956 que l’architecte Albert Cingria commence la réalisation du nouvel Hôpital des enfants. Situé au coeur de la ville dans le quartier de la Cluse, l’établissement se rattache au grand centre universitaire hospitalier conçu une quinzaine d’années auparavant. Audacieux, le complexe subit des transformations au fil du temps. C’est le cas en particulier pour le volume abritant l’amphithéâtre qui, positionné en tête d’îlot, se voit rajouté d’une superstructure abritant des bureaux vers 1990.

PROGRAMME

Ce bâtiment au plan trapézoïdal est retenu pour devenir un lieu phare de la pédiatrie du développement, de la psychiatrie du développement et des neurosciences développementales.

Il s’agit d’offrir à la population des consultations multidisciplinaires dans les domaines précités. Le Centre du développement de l’enfant est dédié aux enfants dans les cas de pathologies existantes, de risques liés à leur naissance ou à leur environnement. Etant en tête du bâtiment principal de l’Hôpital des enfants, ce lieu à l’avantage d’avoir une entrée indépendante tout en restant connecté au service de pédiatrie.

Suite à la démolition des gradins de l’amphithéâtre, le sous-sol concentre un grand espace observationnel, une salle de conférence et des locaux polyvalents. Le rez-de-chaussée propose quant à lui une généreuse surface d’accueil avec entrée indépendante puis, sur l’arrière, des bureaux et des
salles d’attente ou de consultation.

De beaux espaces de travail qui se répètent encore au premier étage sur un schéma identique. Dans un volume toujours connecté au reste du complexe mais désormais assaini (la superstructure des années 1990 a été supprimée), on notera encore la présence de locaux techniques ou d’archivage, de sanitaires et d’un nouvel ascenseur.

PROJET

Aussi conséquente soit-elle, la transformation a maintenu les qualités expressives du bâtiment. On retrouve la volumétrie d’origine, une structure lisible et des distributions adaptées à la géométrie singulière imaginée par Albert Cingria. Un bel hommage qui n’empêche nullement l’apport d’innovations, autant bénéfiques pour la substance ancienne que pour les éléments liés au nouveau projet.

C’est le cas par exemple des prises de jour baignant de lumière naturelle le bâtiment, du respect des exigences de sécurité incendie, de la mise aux normes thermiques de l’enveloppe ou de la modernisation complète des réseaux CVSE.

Les aménagements intérieurs répondent à une volonté de gradation qui commence par l’accueil, passe par l’attente pour, enfin, atteindre la consultation-observation.

Trois différents stades formalisés dans une grande cohérence spatiale, identifiables en plan (depuis l’entrée à l’Est jusqu’aux grandes baies ouvertes à l’Ouest) mais également en coupe (grâce à un triple volume qui réunit les trois niveaux sous une façade intérieure inclinée). Des étapes symboliques qui s’expriment encore par le traitement et les finitions, caractérisées d’abord par des teintes neutres puis, à mesure que l’on traverse les espaces, par une polychromie joyeuse et de larges ouvertures sur l’extérieur.

Des options heureuses qui intègrent aussi les principes de l’«Evidence based design» recommandant l’isolation acoustique, la lumière et le rapport visuel à la nature pour assurer la santé des patients.

Menée avec un remarquable professionnalisme, cette opération s’inscrit dans le cadre des grands projets lancés au 21e siècle par l’hôpital cantonal de Genève. L’alliance élégante de la substance d’origine avec les nouveaux éléments, les jeux chromatiques et géométriques, le travail sur la lumière et les matérialités témoignent du dynamisme de l’institution en général. Plus particulièrement, ils incarnent la réjouissante métamorphose du Service du Développement et de la Croissance.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF