Voir le PDF
Commander

Rue Lamartine 20 (23/2060)

Rénovations
Genève
Rue Lamartine 20

SITUATION / PROGRAMME

Transformation lourdes pour des performances élevées. Mis en exploitation en 1956, le bâtiment présente 2’350 m2 de logements et 105 m2 de surfaces commerciales. Développé sur six niveaux, plus rez-de-chaussée et un sous-sol, l’immeuble propose 31 logements et deux commerces, avec six boxes à voitures.

L’ensemble s’inscrit dans un volume de 9’926 m3 SIA et répond à des normes constructives largement dépassées, nécessitant d’être mises au niveau des exigences actuelles. Ainsi, le programme de restauration défini pour cette opération vise l’atteinte du label Minergie applicable aux rénovations, l’assainissement des pièces humides (salles de bains et WC) ainsi que le changement des cuisines.

De même, les installations techniques, ainsi que les distributions sont changées, l’ensemble des opérations devant être conduit en maintenant les locataires dans leur logement. Condition supplémentaire et non négligeable: la nécessité de réduire les nuisances sonores de même que les ébranlements et l’émission de poussières pendant les travaux.

Enfin, l’accessibilité aux logements doit bien entendu être garantie en tout temps et dans des conditions de sécurité élevées.

PROJET

Préparation minutieuse et coordinations soignées. La mise en œuvre d’un tel ouvrage, dans un site au caractère éminemment urbain, exige une préparation importante et détaillée pour assurer les mises hors et en services des locaux concernés et des installations techniques, dans des conditions acceptables pour les occupants.

Ainsi, les opérations qui impliquent l’intrusion dans la sphère de vie privée, tout comme celles qui concernent les parties communes, ont fait l’objet de planning très précis et de communications adéquates entre toutes les personnes concernées, mandataires, entrepreneurs et locataires.
Ces conditions réalisées, il a été possible de faire intervenir les forces nécessaires aux changements programmés d’installations centrales ou localisées dans les appartements, tout en minimisant les durées d’exposition à la gêne pour les locataires.

Ainsi, la nouvelle isolation, un enveloppement extérieur, a pu être mise en place de façon coordonnée avec les nouveaux vitrages sur cadres “rénovation” et avec les stores. Les combles et caves sont également isolés et des panneaux solaires implantés sur la toiture. Les anciennes conduites sont changées et les cheminements techniques comprennent les nouvelles lignes électriques, tuyauteries sanitaires et chauffage, de même que des tubes de ventilation.
Enfin, l’ascenseur est également remplacé. Toutes les zones en carrelage sont refaites et les paliers d’étages sont revêtus d’un linoléum avec indice incendie. La présence d’amiante dans la colle du revêtement de sol de ces paliers a exigé un traitement approprié, sous confinement, sans fermer les accès aux logements.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF