Voir le PDF
Commander

Docteur-de-Quervain (29/2852)

Constructions diverses
La Chaux-de-Fonds
Docteur-de-Quervain

PROGRAMME

« Assainissement énergétique de l’enveloppe.» Tel était le mandat confié au bureau Roomarchitecture sàrl, pour trois immeubles d’habitation,à La Chaux-de-Fonds. Des termes froids, factuels. Un résultat contemporain, écologique et agréable à vivre.

Ces immeubles des années 50 présentaient les défauts de construction de leur époque : isolation insuffisante, ponts de froid, carbonatation du béton, balcons exigus parfois orientés nord, aménagements extérieurs quasi-inexistants. Mais leur structure se prêtait à une rénovation.
Une approche pertinente mettrait aux normes leurs cages d’escaliers et doterait le lotissement des qualités actuelles : une consommation énergétique réduite et une remise en
selle pour les cinquante ans à venir.

ASSAINISSEMENT 

Roomarchitecture a proposé d’envelopper le bâti existant de coques thermiques isolantes. Des couleurs grises identiques pour les corps et les soubassements des trois immeubles. Afin d’éviter un aspect « emballage », une teinte vive, différenciée pour chaque bâtiment, marque les embrasures des entrées et les découpes dans le volume des façades Nord et Sud. La toiture à panneaux solaires thermiques intégrés assure le chauffage de l’eau chaude.

De nouveaux balcons en façades Est-Ouest remplacent les anciens situés Nord-Sud et prolongent les espaces de vie (séjours). Ces extensions arrimées sur des profilés métalliques invisibles intégrés dans l’épaisseur de l’isolation semblent suspendues et contribuent à la modernité de l’ensemble.

Lors de la réalisation, et à la demande du Maître d’ouvrage prévoyance.ne, Roomarchitecture a proposé une solution pour résoudre le manque de places de parc. Reconvertir à cette fin les cours entre les immeubles aurait privé les habitants d’un espace plaisant, une fois repensé.                 « Le Maître d’ouvrage en a apprécié notre démarche.         Il nous a laissé pousser notre réflexion jusqu’au bout », explique l’architecte Daniel Gonzalez.

Résultat : grâce à la déclivité du terrain, un parking souterrain de 41 places, situé sous les espaces vides entre les immeubles ; et des extérieurs aménagés à l’attention des habitants. Des murs et des dalles en béton préfabriqué ont accéléré la pose. En plus des édicules à faces asymétriques qui ornent les sorties du parking, une voie piétonne est-ouest relie les immeubles. Les espaces communs entre les bâtiments accueillent place de jeux, zone de détente communautaire, étendages, bénéfiques aux résidents. Réaliser un tel chantier en présence des locataires a demandé de bien séquencer le projet et de beaucoup communiquer. Spitia sàrl, société mandatée pour la direction des travaux, a voué grand soin à gérer et coordonner les opérations afin d’éviter les nuisances le plus possible.          « Nous avons agi par étapes plutôt que de nous attaquer à tous les immeubles à la fois, explique Raphaël Tramaux. D’abord excaver les cours pour créer les parkings.          Puis réaliser les chemins de surface. » Procéder ainsi a permis aux locataires de continuer à cohabiter avec les travaux et a limité l’impact de ce gros chantier sans le faire durer plus que de raison. Puissent-ils en profiter.

Télécharger la version PDF
Télécharger la version PDF